Rencontre : Maryam Madjidi

Yapı Kredi Kültür Sanat Merkezi
->

La rencontre avec Maryam Madjidi a lieu dans le cadre du Festival international de littérature d’Istanbul (ITEF). 

Maryam Madjidi, dont le premier roman Marx et la poupée a remporté le prix Goncourt du premier roman, va rencontrer ses lecteurs turcs pour la première fois suite à sa publication en Turquie.

Maryam Madjidi et Tarık Tufan s’interrogeant sur les rôles que joue la langue dans l’aventure de l’humanité sur terre, se réunissent autour du discours sur « le langage comme pendule de l’attachement et de l’aliénation ».

Dans la première partie de la discussion, les auteurs partageront leurs idées et expériences sur les façons dont la langue est productrice d’identités et des types d’attachement pour les individus. Ils discuteront de l’effet et du pouvoir du langage sur les sujets tels que la confrontation avec soi-même, la réalisation de soi-même et la détermination de sa place sur terre et dans l’univers entier.

Dans la deuxième partie, les auteurs parleront des effets grandissants du langage sur l’aliénation à la société et de la géographie dans laquelle nous vivons, en passant d’un visage du langage qui est l’instrument de l’attachement à un autre visage du langage, qui fonctionne comme un agent d’aliénation. Quelqu’un peut-il être éloigné de sa langue maternelle pendant l’évolution de la langue en tant qu’organisme vivant ? Quand on s’éloigne du public qu’on respire, le langage abandonnerait-il aussi la personne (ou dans un tel cas, la personne abandonnerait-elle la langue) ? Que signifie la langue pour un vagabond ? Maryam Madjidi et Tarık Tufan vont essayer de répondre à ces questions, modérées par Barış Tut.

La rencontre avec Maryam Madjidi a lieu dans le cadre du Festival international de littérature d’Istanbul (ITEF). 

Maryam Madjidi, dont le premier roman Marx et la poupée a remporté le prix Goncourt du premier roman, va rencontrer ses lecteurs turcs pour la première fois suite à sa publication en Turquie.

Maryam Madjidi et Tarık Tufan s’interrogeant sur les rôles que joue la langue dans l’aventure de l’humanité sur terre, se réunissent autour du discours sur « le langage comme pendule de l’attachement et de l’aliénation ».

Dans la première partie de la discussion, les auteurs partageront leurs idées et expériences sur les façons dont la langue est productrice d’identités et des types d’attachement pour les individus. Ils discuteront de l’effet et du pouvoir du langage sur les sujets tels que la confrontation avec soi-même, la réalisation de soi-même et la détermination de sa place sur terre et dans l’univers entier.

Dans la deuxième partie, les auteurs parleront des effets grandissants du langage sur l’aliénation à la société et de la géographie dans laquelle nous vivons, en passant d’un visage du langage qui est l’instrument de l’attachement à un autre visage du langage, qui fonctionne comme un agent d’aliénation. Quelqu’un peut-il être éloigné de sa langue maternelle pendant l’évolution de la langue en tant qu’organisme vivant ? Quand on s’éloigne du public qu’on respire, le langage abandonnerait-il aussi la personne (ou dans un tel cas, la personne abandonnerait-elle la langue) ? Que signifie la langue pour un vagabond ? Maryam Madjidi et Tarık Tufan vont essayer de répondre à ces questions, modérées par Barış Tut.

Bookmark the permalink.

Comments are closed.