L’Insulte

Institut français à Istanbul
->

Horaires de projection :

Samedi 17/02 – 19h15
Samedi 24/02 – 16h30
Dimanche 25/02 – 14h30

L’insulte (2017)
Réalisé par Ziad Doueiri
Durée : 112 min
Version originale arabe. Sous-titré en français et en turc.

A Beyrouth, de nos jours, une insulte qui dégénère conduit Toni (chrétien libanais) et Yasser (réfugié palestinien) devant les tribunaux. De blessures secrètes en révélations, l’affrontement des avocats porte le Liban au bord de l’explosion sociale mais oblige ces deux hommes à se regarder en face.

L’achat des billets (10 TL, 5 TL pour les étudiants de l’Institut Français) est possible de 14h30 à 19h15 pour les projections du jour même. Paiement uniquement en espèces.

Durant le mois de février, avant chaque séance de film, aura lieu une projection de photos intitulée « La route non-empruntée»  (2018, 15’’) dans le cadre du projet « Y a-t-il quelqu’un là-bas ? » du photographe Ali Borovali. L’artiste présente simultanément dans les trois Institut français de Turquie (Ankara, Istanbul, Izmir) une trilogie intitulée « Y a-t-il quelqu’un là-bas ? ». Cette œuvre en trois séries distinctes traite du thème de la solitude, la plus grande impasse de l’Homme.

Horaires de projection :

Samedi 17/02 – 19h15
Samedi 24/02 – 16h30
Dimanche 25/02 – 14h30

L’insulte (2017)
Réalisé par Ziad Doueiri
Durée : 112 min
Version originale arabe. Sous-titré en français et en turc.

A Beyrouth, de nos jours, une insulte qui dégénère conduit Toni (chrétien libanais) et Yasser (réfugié palestinien) devant les tribunaux. De blessures secrètes en révélations, l’affrontement des avocats porte le Liban au bord de l’explosion sociale mais oblige ces deux hommes à se regarder en face.

L’achat des billets (10 TL, 5 TL pour les étudiants de l’Institut Français) est possible de 14h30 à 19h15 pour les projections du jour même. Paiement uniquement en espèces.

Durant le mois de février, avant chaque séance de film, aura lieu une projection de photos intitulée « La route non-empruntée»  (2018, 15’’) dans le cadre du projet « Y a-t-il quelqu’un là-bas ? » du photographe Ali Borovali. L’artiste présente simultanément dans les trois Institut français de Turquie (Ankara, Istanbul, Izmir) une trilogie intitulée « Y a-t-il quelqu’un là-bas ? ». Cette œuvre en trois séries distinctes traite du thème de la solitude, la plus grande impasse de l’Homme.

Bookmark the permalink.

Comments are closed.