Semaine du Cinéma Français

Après une première édition très réussie, l’institut français de Turquie est ravi d’annoncer le lancement de la deuxième Semaine du cinéma français en Turquie, qui sillonnera le pays à l’été et à l’automne 2022.

La Semaine du cinéma français proposera, à partir de fin juin et dans une dizaine de villes turques, la projection de longs-métrages français inédits sous-titrés en turc.

Pendant cinq jours, les habitants des villes concernées pourront donc visionner chaque soir un long-métrage français d’un genre différent. Les spectateurs pourront ainsi découvrir Adieu les cons, la comédie qui a remporté le César du meilleur film en 2021 ; le drame franco-tunisien Un fils ; le film d’animation pour jeune public Petit Vampire ; le magnifique documentaire Les Indes galantes sur la danse, et le thriller écologique Rouge.

Toute structure associative ou municipale intéressée et disposant d’une salle et de matériel de projection pourra accueillir le festival!

Contactez-nous pour plus d’infos et devenir notre partenaire :

Ghislain Vidal-Giraud, Attaché de coopération audiovisuelle
ghislain.vidal-giraud@ifturquie.org

Institut français de Turquie sera chargé d’acquérir les droits des films et de transmettre le matériel et les outils de communication nécessaires aux établissements partenaires désirant accueillir la Semaine du cinéma français. L’Institut français demande simplement aux partenaires organisateurs de vendre des tickets d’entrée à un prix symbolique à leur public et un partage des éventuels bénéfices.

Vous pouvez trouver ci-dessous le programme de festival, ainsi que les noms des villes et partenaires qui vont l’accueillir.

Juin 2022

Gaziantep Kırkayak Kültür Merkezi

Antalya Kültür Sanat – AKS Kaleiçi Evi

Juillet 2022

Ankara CerModern (12,13,14,18,19 juillet)

Août 2022

Foça Film Days & Foça Belediyesi – Foça Beş Kapılar Kales

Septembre 2022

Çanakkale Bienali & Mahal Sanat Mekanı

Diyarbakır Mordem & Wêjegeh (Diyarbakır Edebiyat Evi)

1er jour :

Les Indes galantes (Philippe Béziat, France, 2021, 1h48, documentaire, en français sous-titré en turc)

C’est une première pour 30 danseurs de hip-hop, krump, break, voguing… Une première pour le metteur en scène Clément Cogitore et pour la chorégraphe Bintou Dembélé. Et une première pour l’Opéra de Paris. En faisant dialoguer danse urbaine et chant lyrique, ils réinventent ensemble le chef-d’œuvre baroque de Jean-Philippe Rameau, Les Indes Galantes. Des répétitions aux représentations publiques, c’est une aventure humaine et une rencontre aux enjeux politiques que nous suivons : une nouvelle génération d’artistes peut-elle aujourd’hui prendre la Bastille ?

« Un documentaire passionnant et magnifique » Ghislain Vidal-Giraud, attaché de coopération audiovisuelle

2ème jour :

Adieu les cons (Albert Dupontel, France, 2020, 1h27, comédie, en français sous-titré en turc)
Lorsque Suze Trappet apprend à 43 ans qu’elle est sérieusement malade, elle décide de partir à la recherche de l’enfant qu’elle a été forcée d’abandonner quand elle avait 15 ans. Sa quête administrative va lui faire croiser JB, quinquagénaire en plein burn out, et M. Blin, archiviste aveugle d’un enthousiasme impressionnant. À eux trois, ils se lancent dans une quête aussi spectaculaire qu’improbable.
« Ce film a reçu sept César en 2021, dont celui du meilleur film ! » Ghislain Vidal-Giraud

blank

3ème jour :

Rouge (Farid Bentoumi, France, 2020, 1h28, thriller écologique, en français sous-titré en turc)

Nour vient d’être embauchée comme infirmière dans l’usine chimique où travaille son père, délégué syndical et pivot de l’entreprise depuis toujours. Alors que l’usine est en plein contrôle sanitaire, une jeune journaliste mène l’enquête sur la gestion des déchets. Les deux jeunes femmes vont peu à peu découvrir que cette usine, pilier de l’économie locale, cache bien des secrets. Entre mensonges sur les rejets polluants, dossiers médicaux trafiqués ou accidents dissimulés, Nour va devoir choisir entre se taire ou trahir son père et faire éclater la vérité.

« Un film haletant et terriblement actuel, sélectionné au festival de Cannes 2020 » Ghislain Vidal-Giraud

 

blank

4ème jour :

Un fils (Medhi M. Barsaoui, Tunisie & France, 2020, 1h36, en français et arabe sous-titré en turc)

Farès et Meriem forment avec Aziz, leur fils de 10 ans, une famille tunisienne moderne issue d’un milieu privilégié. Lors d’une virée dans le sud de la Tunisie, leur voiture est prise pour cible par un groupe terroriste et le jeune garçon est grièvement blessé… cet accident va bouleverser leur vie et leur couple.

« Un premier film émouvant, admirablement interprété, remarqué au festival de Venise » Ghislain Vidal-Giraud

blank

5ème jour :

Petit vampire (Joann Sfar, France, 2020, 1h25, en français sous-titré en turc)

Petit Vampire vit dans une maison hantée avec une joyeuse bande de monstres, mais il s’ennuie terriblement… Cela fait maintenant 300 ans qu’il a 10 ans, alors les bateaux de pirates, et le cinéclub, ça fait bien longtemps que ça ne l’amuse plus. Son rêve ? Aller à l’école pour se faire des copains. Mais ses parents ne l’entendent pas de cette oreille, le monde extérieur est bien trop dangereux. Accompagné par Fantomate, son fidèle bouledogue, Petit Vampire s’échappe du manoir en cachette, déterminé à rencontrer d’autres enfants.

« Un dessin animé poétique, drôle et tendre, qui plaît autant aux enfants qu’à leurs parents » Ghislain Vidal-Giraud

blank

Voulez-vous accueillir la Semaine du cinéma français dans votre établissement ?

Cliquer pour le communiqué de presse !

Contactez-nous pour demander le kit de communication :

Pınar Çorlu, Responsable nationale de la communication
pinar.corlu@ifturquie.org

blank