fbpx

Coopération

Coopération scientifique

Pourquoi choisir la France?

La recherche scientifique en France : une priorité

La France consacre 2,24% de son PIB (soit 47,9 milliards d’euros) à la recherche et développement. La recherche mobilise 417 000 personnes dont 266  700 chercheurs, répartis à 40% dans le public et 60% dans le privé. 14 500 doctorats sont délivrés chaque année.

En termes de publication scientifique, la France se place au 6ème rang mondial avec 3,3% des publications scientifiques du monde. L’indice d’impact des publications françaises est le 4ème plus fort du monde. Parmi les 10 premiers pays mondiaux, la France présente le plus fort taux de collaboration  internationale, devant le Royaume-Uni et l’Allemagne. Enfin, la France est au 4ème rang mondial dans le système européen de brevets (6,3% des demandes enregistrées).

La France est aussi à la quatrième place mondiale pour son nombre de prix Nobel (62), les plus récents étant Jean-Pierre Sauvage (Chimie, 2016), Patrick Modiano (Littérature, 2014), Jean Tirole (Économie, 2014), Serge Haroche (Physique, 2012) et Jules Hoffmann (Médecine, 2011). Du côté des mathématiques, la France se situe au deuxième rang mondial avec 13 médailles Fields, dont les Français Artur Avila (2014), Ngo Bao Chau & Cédric Villani (2010).

La recherche en France est réalisée dans les universités et les organismes de recherche tels que le CNRS, l’INRA, l’INSERM, etc. Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) est la première institution de recherche mondiale en termes de nombre de publications scientifiques.

En complément: les 10 raisons de choisir la France pour un projet de recherche

Vidéo: la recherche en France

Pour en savoir plus sur les types de financement pour les chercheurs:

Jeunes chercheurs
Chercheurs confirmés

Mener et financer son Doctorat en France

En France, 67 000 étudiants sont inscrits en Doctorat. Le Doctorat est largement ouvert à l’international puisque 42% des doctorants sont de nationalité étrangère. Tous les étudiants titulaires d’un diplôme de Master ou d’un diplôme étranger équivalent à ce niveau peuvent être candidat au Doctorat.

La formation dure en principe 3 ans et au maximum 6 ans. La réalisation du Doctorat s’organise au sein d’une école doctorale, elles sont au nombre de 270 en 2015. Ces écoles doctorales regroupent les laboratoires de recherche qui travaillent autour d’une même thématique scientifique. Ce sont les écoles doctorales qui organisent la sélection, l’inscription, le suivi et la formation des doctorants.

Si vous envisagez un doctorat, plusieurs types de financement sont possibles :

– Le contrat doctoral
– Les contrats liés à un projet de recherche
– Les Conventions Industrielles de Formation par la Recherche (CIFRE)
– Les bourses de thèse pour doctorant étrangers
– La cotutelle internationale de thèse

Pour en savoir plus sur les types de financement pour le doctorat :

Campus Bourses :
http://campusbourses.campusfrance.org/fria/bourse/#/catalog

Campus France Turquie :
http://www.turquie.campusfrance.org/fr
Programme de bourses de l’Ambassade
CIFRE

Programmes et partenariats de recherche

Le Partenariat Hubert Curien Bosphore (PHC)

Le PHC « Bosphore » (anciennement PAI : programme d’actions intégrées) a démarré en 2004 en partenariat avec le TÜBİTAK. Il s’agit d’un programme de soutien aux projets de recherche menés conjointement par des acteurs turcs et français dans des domaines prioritaires : Technologies de l’information et de la communication, Biotechnologies et applications à la santé et à l’agroalimentaire, Matériaux avancés, Sciences de l’environnement, Études sismiques, Sciences sociales.

L’objectif de ce programme est de développer des échanges scientifiques et technologiques d’excellence entre les laboratoires et les équipes de recherche des deux pays, en favorisant les nouvelles coopérations et facilitant leur intégration dans les programmes européens de coopération.
Depuis sa création, 75 projets ont été sélectionnés dans le cadre de ce programme. La date limite pour la candidature : 27 Juin 2019

Accèder au site web de campus France

Annonce détaillée

Pour les résultats 2019 du PHC

Vous êtes chercheurs français et souhaitez trouver un partenaire turc? Veuillez consulter la liste des projets en recherche de partenaires 

Programmes multilatéraux

Le programme Horizon 2020

Les engagements de l’Union pour l’Innovation reprennent les objectifs du Partenariat en les inscrivant dans la perspective générale de l’Union européenne à l’horizon 2020. Les établissements d’enseignement supérieur et de recherche en France participent à cette construction de l’E.E.R., en accueillant des chercheurs étrangers et en encourageant les Français à effectuer une mobilité.
Pour en savoir plus

Le programme Actions Marie Sklodowska-Curie

Il relève du programme Horizon 2020 (2014/2020) qui permet le financement de la mobilité de chercheurs. Il est ouvert à tous les domaines de la Recherche et de l’Innovation prévus par le traité, depuis la recherche fondamentale jusqu’à la commercialisation et il est proposé aux chercheurs de tous âges et niveaux de compétence, quelle que soit leur nationalité.
Pour en savoir plus

Le programme Euraxess

Il s’agit d’une initiative de la Commission européenne destinée à faciliter la mobilité des chercheurs en Europe et à garantir l’attractivité de l’espace européen de l’enseignement supérieur et de la Recherche. Euraxess se décline en 4 actions, notamment un outil de recrutement gratuit, de l’aide pour les chercheurs à organiser leur séjour en Europe, un accès à la charte européenne du chercheur ainsi que des liens pour les chercheurs européens travaillant à l’étranger.
Pour en savoir plus

Partenariat du CNRS en Turquie

Le CNRS collabore avec des chercheurs turcs dans le cadre de plusieurs projets structurants. Chacun se situe à différents niveaux de maturité en termes de coopération scientifique, le LIA étant le projet actuellement le plus avancé en Turquie.

– Un Laboratoire International Associé (LIA) : « The reception of Arabic language philosophy in the Ottoman world »  (PhaO) (2015-2018. Institut CNRS: INSHS / Partenaires : France: IFEA – USR3131, Centre Jean Pépin UMR8230 CNRS/ENS Paris, Paris-Sorbonne, Ecole Pratique des Hautes Etudes ; Turquie : Yildiz Technical University.

– Un Groupement de Recherche International (GDRI) : « Marge et villes : entre exclusion et intégration. Cas méditerranéens (MARGMED) » (2013-2016)  Institut CNRS : INSHS / Partenaires : CNRS (l’IFEA – USR 3131, le CEDEJ UMIFRE/USR 3123), Université de Tours, Université d’Alger, Université d’Oran, CNRST marocain, Université de Grenade, Université de Cagliari.

 Un Projet International  de Coopération Scientifique (PICS) : « Premiers Hommes de Turquie. Cadre géochronologique et paléoenvironnemental. Évolution morphologique et culturelle » – INEE (2016-2018) – avec l’Université de Pamukkale.

– Neuf conventions d’échange sur la période 2015-2016.

La Turquie et le 33ème partenaire du CNRS sur la période 2013-2014 en termes de co-publication. Parallèlement, la France est le 5ème partenaire de la Turquie derrière les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume Uni et l’Italie.

1200px-CNRS.svg