fbpx

AGENDA CULTUREL


CONCERT DE FIN D’ANNÉE : KUDSİ ERGÜNER & TAHİR AYDOĞDU

Divan Çukurhan, Necatibey Mah. Depo Sok. No 3 - Kale / ULUS 
Divan Çukurhan, Necatibey Mah. Depo Sok. No 3 - Kale / ULUS 
12.12.2019 - 19:30

CONCERT DE FIN D’ANNÉE

CONCERT DE FIN D’ANNÉE : KUDSİ ERGÜNER & TAHİR AYDOĞDU

L’Institut français en partenariat avec Divan Çukurhan vous présente le concert de fin d’année avec Kudsi Ergüner venant de France et le musicien de la TRT, Tahir Aydoğdu.

  • Jeudi 12.12.2019 à 19h30
  • Lieu : Divan Çukurhan, Necatibey Mah. Depo Sok. No 3 – Kale / ULUS 
  • Entrée 75TL (concert + cocktail)
  • Billets en vente à l’Institut français, Konrad Adenauer Cad. No 30 – YILDIZ (T: 0312 408 82 31-32) et Divan Çukurhan (accueil de l’hôtel)

1- MAKAM SEGÂH

*Âyîn en Makam Segâh  1° Selâm : composition de Buhurizâde Mustafa Itrî Dede.( 1640-1712)

  *Âyîn en Makam Hüzzâm 3° Selâm : composition de Hamizâde Ismail Dede (1778-1846)   3° Selâm

* Segâh  Son Peşrev & Yürük Semâî : composition de Neyzen Yusuf Paşa (1821-1884)

  

2- MAKAM RAST- PENCGÂH

 Âyîn en Makam  Pencgah 3° Selâm : composition attribuée à Molla Abd al- Rahman Câmî (1414- 1492)

 

3- MAKAM BAYÂTΠ

 Âyîn en Makam  Bayâtî : composition de Kûçek Derviş Mustafa Dede.( ?1688)

1° Selâm  – 3° Selâm

* Bayâtî Son Yürük Semâî

 

4 – MAKAM HICÂZ

*Âyîn en Makam Hicâz : composition de Kutbun Nâyî Osman Dede.( 1652-1729)

*Âyîn Makam Beyati 1°  Selâm  – 3° Selâm

* Hicâz Son Peşrev  & Yürük Semâî

 

5 – MAKAM ACEMAŞÎRAN

*Acemaşîran Peşrev : composition de Neyzen Salih Dede.( ?1887)

 *Âyîn en Makam Acemaşîran 3° selâm : composition de Neyzen Huseyin Fahreddin Dede.( 1854-1911)

* Acemaşîran Son Peşrev & Yürük Semâî : Gâzî Giray Han (1551-1607)

 

6 – MAKAM FERAHFEZA

*Âyîn en Makam Ferahfezâ : composition de Hamizâde Ismail Dede   3° Selâm

* Ferahfezâ  Son Peşrev & Yürük Semâî : composition de  Zeki Mehmet Ağa (1776-1846)

Biographies

KUDSİ ERGÜNER (ney)

@Daniela Incoronato 

Issu d’une famille de musiciens, Kudsi ERGUNER a eu l’opportunité de côtoyer de nombreux grands musiciens de l’ancienne génération, et s’est imprégné à leur contact, d’un style authentique, reflet de siècles de culture musicale.

Il est, en musique savante ottomane, le seul musicien turc de sa génération à avoir reçu, par son père, Ulvi Erguner, un enseignement direct comme le veut la tradition orale. D’autre part, ayant participé aux réunions de plusieurs confréries soufies, il a suivi leur enseignement non seulement spirituel, mais aussi musical.

Il a également été membre de l’orchestre de Radio Istanbul. En 1975, il vint s’installer à Paris où il a obtenu sa maîtrise d’architecture et de musicologie. Les nombreux concerts dans lesquels il s’est produit, tant aux États-Unis qu’en Europe, ont fait découvrir la musique savante Ottomane et la musique Soufie d’Istanbul au public occidental.

Conseiller artistique de plusieurs grands festivals, producteur de disques dans plusieurs labels Européens, il a fortement contribué à ce que ces musiques retrouvent leur place au sein du patrimoine culturel international, et par la même occasion, en Turquie même.

Il a collaboré avec de grands artistes Européens pour des concerts, des musiques de films, des pièces de théâtre et de ballet, également, avec son ensemble, il a été à l’origine des de rencontres et de fusions avec des musiciens Classiques, de Jazz, ou de musique contemporaine comme : Robert Wilson, Peter Brook, Carolyn Carlson, Maurice Béjart, Peter Gabriel, Tony Gatliff, Georges Aperghis, Didier Lockwood, Michel Portal, Alexandre Desplat, Marcus Stochausen, Nusret Fethi Ali Khan, Jordy Savall, Ensemble Lycourgous Angelopoulos, New Ensemble, Marc Minkowski, Fazil Say, Mehmet Ulusoy, Christophe Lauer, Michel Godard, Jordy Savall, Renaud Garcia-Fons, Bartabas, Sarkis, Anwar Brahem…

Il a traduit en français l’Hagiographie d’un maitre du XIIIe siècle Hadji Bektâch « Les saints des Derviches Bektâchî », écrit son autobiographie « La fontaine de la séparation » aux éditions Le Bois d’Orion, ainsi que les contes issues du Masnavi de Djélaleddine Rûmî « 150 Contes de mesnevi » aux éditions Albin Michel. Ses livres ont été traduit en plusieurs langues, turc, grec, anglais, espagnol et portugais.

En 2013, un volume de la prestigieuse collection « Terre Humaine » des éditions Plon, lui a été consacre sous le titre « La Flûte des Origines ». Il a également écrit en turc « Bir Neyzen Iki Derya » paru en 2016. Erguner a reçu le doctorat honorifique de l’Université Bülent Ecevit en 2014 & l’Université des Arts Audiovisuels de Scopie en 2018 et a été désigné artiste de l’UNESCO pour la paix en mai 2016. En parallèle de ses concerts et activités, il travaille en tant que professeur et enseigne la musique modale au conservatoire de Rotterdam. Il a créé l’Ensemble Birun au sein de la Fondation Cini de Venise où il anime une master classe annuelle.

 

TAHİR AYDOĞDU (kanoun)

Né en 1959 à Istanbul Tahir Aydoğdu reçoit son premier cours de kanun par son père le célèbre joueur de kanun Gültekin Aydogdu.

Admit à la TRT Radio Ankara en 1981, Tahir Aydoğdu a été diplômé en 1983 du département de Physique de l’Université ODTÜ, puis directeur du département TSM (Musique artistique turque) de la TRT entre 1997 – 2000. A des périodes différentes, il a enseigné au département de l’enseignement de la musique à l’Université Gazi. Entre 1987 – 2000, il a enseigné au département de Musique et des Beaux-Arts à l’Université METU et a dirigé le Chœur de Musique Classique Turque de METU ; pour ces réussites, il a été honoré par le Prix d’Appréciation METU en 2001. Aydoğdu est le 2nd musicien à avoir joué le Concerto pour Kanun de Ferit Alnar et le 1er musicien à avoir joué l’œuvre « Çiftetelli ». Il s’est produit dans de nombreux concerts nationaux et internationaux avec Modern Folk Trio, Asia Minor Band, le célèbre joueur de Oud Cinuçen Tanrıkorur, la chanteuse de jazz Yıldız Ibrahimova, divers artistes néerlandais et espagnols, de grands orchestres et des quartets à cordes de Turquie.

Son premier album solo “Hasret” et son livre « Méthode de Kanun » co-écrit avec Gültekin Aydoğdu sont sortis en 2004. En 2005, il a obtenu la médaille d’honneur du fair play par TMOK (Comité National Olympique turc) pour son programme de radio intitulé « Les mélodies qui tombent des cordes » qu’il produit et présente sur TRT 4. Le musicien a enregistré 15 albums vendus en Turquie et 5 albums distribués dans 75 pays. Il a représenté la Turquie dans 45 pays qui va des USA jusqu’au Japon. Aydoğdu continue sa carrière de joueur de kanun à TRT Ankara Radio.

Photo du lieu du concert :