Table ronde et projection : Journée internationale des droits des femmes

Institut français
11.03.2020 - 19:15

Regards croisés de femmes : entre visibilité et invisibilité

L’Institut français de Turquie vous présente en collaboration avec Istanbul Accueil, Kelen et International Women of Istanbul (IWI), la table ronde intitulée « Regards croisés de femmes : entre visibilité et invisibilité » et la projection du film Les invisibles qui auront lieu le 11 Mars 2020.

Table ronde :

Regards croisés de femmes : entre visibilité et invisibilité

Pour marquer la journée internationale des droits des femmes (8 mars) et en marge de la projection du film français de Louis-Julien Petit, Les Invisibles (2018), l’Institut français en collaboration avec Istanbul Accueil, Kelen et International Women of Istanbul, organise une table-ronde réunissant une avocate turque, Güley Bor, une travailleuse sociale de l’association turque Mor Çatı, Gülsun Kanat et une écrivaine féministe sénégalaise, Ndeye Fatou Kane, afin d’échanger sur les façons de penser, de dire et de défendre les droits des femmes dont la situation reste, encore en 2020, trop visible et/ou invisible. Le débat sera modéré par Bérénice K. Schramm, juriste internationaliste et professeure assistante à l’université de Bahçeşehir (BAU), qui s’attachera, dans le cadre d’une conversation guidée, à montrer les pistes de réflexion pour faire entendre la voix de ces femmes, dans le contexte turc, régional, francophone et international.

 

Projection du film Les invisibles :

Les Invisibles est une comédie française réalisée par Louis-Julien Petit, sortie en 2018. Le film est une adaptation du livre de Claire Lajeunie, Sur la route des invisibles, femmes dans la rue.

L’Envol, centre d’accueil de jour pour femmes sans-abri à Anzin, doit fermer ses portes : seulement 4 % des femmes qui y sont accueillies se sont réinsérées, ce qui est jugé insuffisant par la municipalité, qui ne peut plus « continuer à dépenser sans résultats ». Les travailleuses sociales vont faire preuve de désobéissance civile en décidant d’y installer un atelier thérapeutique et un dortoir dans un squat, en toute clandestinité. L’atelier s’appuie sur la truculente Chantal, SDF et modèle de réinsertion, formée à la réparation d’électroménager à la prison de Loos.

• Prix de la Meilleure Réalisation lors de la première édition du Festival International du Film Politique de Carcassonne.
• Prix Chabrol Coup de cœur du Jury, Chabrol du Public et Chabrol du Jeune Public au Festival du Film du Croisic.
• Prix du Public au Festival International du Film de Pau.

 

Programme de la soirée

19h15-20h30 : Table ronde
20h45-22h30 : Projection

 

Entrée libre sur inscription.

Traduction simultanée.