blank

SALON LITTÉRAIRE : MURIEL BARBERY & EKIN OZLU AKSEKI

blank
Zoom
24.02.2021 - 19.00

En direct sur Zoom, cliquez sur le bouton s’inscrire pour participer au Salon littéraire.

Pour le premier Salon littéraire de l’Institut français de Turquie en 2021, nous accueillons Muriel Barbery, une écrivaine mondialement connue depuis le succès phénoménal de son roman L’Elégance du hérisson.

Mais Muriel Barbery c’est aussi La Gourmandise, La Vie des elfes, Un Etrange pays et son tout dernier roman, Une Rose seule.
Modéré comme d’habitude par Yigit Bener, le Salon littéraire va aussi accueillir Mme Ekin Özlü Akseki, la traductrice de ce dernier roman, qui va être publié par les éditions Kırmızı Kedi en 2021.

Née « par hasard » au Maroc en 1969, élevée en Touraine où ses parents étaient professeurs de lettres, elle a enseigné la philo en Normandie, après des études à Normal Sup. Elle écrit son premier roman, Une gourmandise en 2000. Après le succès mondial de son 2e roman, L’Elégance du hérisson (traduit dans plus de 30 langues dont le turc, 6 millions d’exemplaires vendus dans le monde, plusieurs prix littéraires, adaptation au cinéma) en 2006, elle peut se permettre de réaliser son rêve : voyager et surtout, aller vivre au Japon, à Kyoto très précisément, car elle est fascinée par le pays du Soleil-Levant qu’elle évoque à plusieurs reprises dans ses livres. Mais l’auteur précise qu’elle n’a pas d’expertise en matière de culture japonaise : « C’est bien une Occidentale qui découvre ce pays, je ne parle pas la langue, je voulais juste témoigner de l’impact, du choc que cela a été pour moi de me confronter à cette culture radicalement différente ».
Après neuf années de discrétion et de travail, elle revient en 2015 sur un registre totalement différent avec La Vie des elfes, des elfes qui ne ressemblent guère à ceux des contes. Ce roman aura également une « suite » en 2019 avec Un Etrange pays, un roman qui, à travers le personnage de Petrus, incarne deux mondes opposés, celui du thé (le Japon) et celui du vin (la France).

Une Rose seule, son dernier roman paru il y a à peine six mois, a pour cadre Kyoto où débarque pour la première fois Rose, une géo-botaniste, à l’appel d’un notaire qui lui signale que son père qu’elle n’a jamais connu est mort en laissant une lettre à son intention. Il s’agit donc de la métamorphose d’une femme placée au cœur du paysage des origines, dans un voyage qui va lui permettre d’apprendre à voir, et à savoir, au fur et à mesure qu’elle arpente la ville, accompagnée de petites histoires, paraboles en forme de vignettes zen.

La rencontre aura lieu en direct sur Zoom en français avec une traduction simultanée vers le turc. Cliquez sur le bouton S’INSCRIRE pour participer. Un lien vous sera envoyé 1 h avant le début de la conférence. N’oubliez pas de télécharger la dernière version de Zoom pour suivre la traduction simultanée en turc.

blank