YIĞIT BENER ET ENIS BATUR ACCUEILLENT PATRICK DEVILLE AU SALON LITTERAIRE DE L’INSTITUT FRANÇAIS

Zoom
31.03.2021 - 19.00

Trois écrivains, trois complices se retrouvent au Salon littéraire de l’Institut français.

Trois écrivains, trois complices se retrouvent au Salon littéraire de l’Institut français.

Ils se sont connus d’abord à travers les livres, puis se sont retrouvés à plusieurs reprises à la Maison des écrivains étrangers et des traducteurs (Meet) de Saint-Nazaire, dont Patrick Deville est le directeur littéraire depuis 2001.

Patrick Deville, écrivain auteur d’une douzaine de romans et de nombreux textes courts, de préfaces et d’éditoriaux. Il passe son enfance près de l’estuaire de la Loire, fait des études de littérature comparée à l’université de Nantes. Grâce à différentes missions culturelles dans les années 1980-1990 il voyage à travers le monde.

Son premier roman paraît en 1987. Ses voyages se multiplient avec la mise au point d’un type de romans atypiques qu’il nomme « romans sans fiction » qui deviendront constitutifs de son écriture. Trouvant l’inspiration par-delà les mers, parcourant sans relâche terres et océans à la recherche de traces du passé, Deville explique : « je suis un écrivain qui voyage… Je voyage pour écrire… Je n’écris pas pour voyager… »

Enis Batur, poète, écrivain et éditeur. Diplômé du Lycée St Joseph à Istanbul, il fait des études lettres en Turquie et en France. Il est l’une des figures centrales de la littérature et la vie culturelle turque depuis les années 80 : Il dirige de nombreuses revues, travaille dans divers journaux et des projets d’encyclopédie ; il dirige pendant près de 15 ans la prestigieuse maison d’édition Yapı Kredi et il est aujourd’hui à la tête des éditions Kırmızı Kedi.

Ses premiers poèmes sont publiés au début des années 70. Il est l’auteur d’une œuvre monumentale de plus de 200 livres, poèmes, essais, fictions, ouvrages collectifs, sans oublier son Encyclopédie personnelle. Alberto Manguel disait à propos de lui : « Je considère Enis Batur comme mon double. Il ressent, voit, exprime les choses comme je le ferais. Je sais par avance ce qu’il va dire et penser. C’est étrange, non ? »

Yiğit Bener, écrivain, traducteur, interprète. Son enfance se déroule à cheval entre la France et la Turquie. Il fait des études de médecine à l’Université d’Ankara, qu’il abandonne en dernière année après le coup d’état de 1980. Ses activités militantes le mènent en exil à Bruxelles et à Paris où il exerce plusieurs professions, dont journaliste et traducteur. Rentré en Turquie en 1990 et vivant à Istanbul depuis, il devient interprète de conférence, profession qu’il enseigne aux universités de Boğaziçi et de Bilkent.

Son premier roman est publié en 2001 et il est auteur au total d’une douzaine de romans, de recueils de nouvelles, d’essais, de livres pour la jeunesse. Il publie de nombreuses chroniques, traduit également plusieurs ouvrages d’auteurs francophones et notamment Le Voyage au bout de la nuit de Céline. Il anime depuis un an les Salons littéraires de l’Institut français.

La rencontre aura lieu en direct sur Zoom en français avec une traduction simultanée vers le turc. Cliquez sur le bouton S’INSCRIRE pour participer. Un lien vous sera envoyé 1 h avant le début de la conférence. N’oubliez pas de télécharger la dernière version de Zoom pour suivre la traduction simultanée en turc.

Crédit photo : Astrid Di Crollalanza

blank