fbpx

AGENDA CULTUREL


Lecture musicale : Lucie Land – « J’aime ça me perdre, je pourrais en faire un métier »

Institut français à Istanbul
S’INSCRIRE
Institut français à Istanbul
16.03.2019 - 15:00

Beaucoup de voyages ont suivi, sur différents continents, carnets en poche, au gré du vent, à la rencontre des habitants, des musiciens, des poètes, Elle poursuit depuis l’adolescence un travail romanesque et poétique.

Lecture musicale : Lucie Land – « J’aime ça me perdre, je pourrais en faire un métier »

Lucie Land sera présente à la médiathèque de l’Institut français à Istanbul pour lire des extraits de son nouveau livre, « La débrouillardise », accompagnée par le joueur de oudh Tolga Futacı.

Extrait  – « La débrouillardise » (Grasset, 2018)

« Katarina, 17 ans, est une jeune rom déscolarisée, elle traîne ses journées entre Paris-centre et la banlieue, un campement de fortune où elle vit avec son père et ses frères, tous musiciens. Chavolo,, un ami d’enfance, arrivé plus récemment de Roumanie, aimerait se marier avec elle.
Katarina, ce qu’elle aime, c’est lire des romans, flirter avec des inconnus et puis les départs…
Elle part à Marseille avec une amie étudiante, chez la tante de celle-ci. Rien ne se passera comme prévu. Un soir, alors qu’elle est restée seule sur une plage, un vieil homme passe en bateau et lui propose de l’accompagner.
Elle le suit. Commence alors pour la jeune femme un road trip solitaire.
‘J’ai rendez-vous avec moi-même’. »

Lucie Land a vécu et passé son bac sur une île à l’Ouest du Canada avant d’entreprendre des études de Hindi et de Romani aux Langues Orientales à Paris. Beaucoup de voyages ont suivi, sur différents continents, carnets en poche, au gré du vent, à la rencontre des habitants, des musiciens, des poètes, Elle poursuit depuis l’adolescence un travail romanesque et poétique.
Son premier roman Gadji (2008 – Ed Sarbacane et Hachette Poche Jeunesse) a reçu de nombreux prix. Son troisième roman, « La débrouillardise », a été publié chez Grasset en 2018.
Elle est actuellement en résidence au lycée St Joseph de Kadiköy où elle partage des moments d’écriture poétique avec les élèves.

Entrée libre sur inscription.