PANEL: LE TRAVAIL INVISIBLE DES FEMMES : QUELLES LEÇONS À TIRER DE LA CRISE SANITAIRE ?

Ankara Üniversitesi, Dil ve Tarih-Coğrafya Fakültesi, Farabi Salonu - SIHHİYE
17.03.2022 - 19.00

TABLE RONDE

LE TRAVAIL INVISIBLE DES FEMMES

Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits des Femmes, l’Institut français de Turquie à Ankara, en collaboration avec l’Ambassade du Canada en Turquie et l’Université d’Ankara, vous invite le jeudi 17 mars à 19h, à une table-ronde intitulée « Le travail invisible des femmes : quelles leçons à tirer de la crise sanitaire ? ».

On a souvent dit que les femmes ont été en première ligne pour faire face aux situations créées par le Covid-19, que cela soit à la maison pendant les périodes de confinement ou dans les métiers du soin qu’elles occupent en majorité. Qu’est-ce que ce nouveau contexte a révélé du rôle indispensable et souvent peu valorisé qu’occupe les femmes dans nos foyers et au travail ? La crise a-t-elle accentué la division sexuée du travail domestique et parental ou peut-on espérer que la charge mentale soit désormais davantage partagée entre hommes et femmes ? Quelles différences entre les expériences turque et française et que dire de l’impact global de la pandémie sur la situation des femmes ? Comment protéger le statut de certains emplois (féminins) et, plus largement, promouvoir une politique du « Care » ?

Pour en débattre, des intervenant(e)s croiseront leur regard et leur expertise de Turquie, de France et du Canada et répondront à vos questions.

Les intervenants :

Modérateur : Sait Fehmi Ağduk

blank

Fehmi a terminé ses études de premier cycle à la faculté de communication de l’Université d’Ankara et sa maîtrise au département de philosophie de l’Université Technique du Moyen-Orient. Il a commencé sa vie professionnelle au sein de la société civile aux Nations Unies en 2002 et a continué au National Democratic Institute (NDI) pendant dix ans. Par la suite, il a dirigé un des premier programme de résidence d’artistes en Turquie. Après deux ans à ‘Gazete Duvar », il écrit désormais sur T24 Weekly où il y rédige des articles sur la vie, plutôt sur les thèmes de la maison, des voyages et de la famille sur son blog www.hayatevi.org.

Canan Güllü

blank

Canan Güllü est présidente de la Fédération des associations de femmes de Turquie, fondée en 1976, qui compte 52 500 membres répartis sur 186 sites. Elle travaille comme militante au sein d’organisations non gouvernementales sur les questions liées aux femmes depuis 31 ans.

Canan dirige l’organisation d’ateliers et de réunions dans 30 provinces pour éliminer les problèmes de mise en œuvre de la Convention d’Istanbul. Elle assure la mise en place de comités de coordination pour favoriser la coopération entre les institutions publiques, barreaux, administrations locales et ONG de ces provinces. Ces comités sont axés sur les solutions.

Canan a été largement récompensée pour son travail et ses luttes dans le domaine des droits des femmes. Elle a ainsi reçu le « Atatürk Outstanding Woman Service Award », le «Prix international des droits humains» du Canada pour son travail contre la violence faite aux femmes en 2019 mais aussi le « Gold Medal Award » de la Fondation Environnement Education Santé et Solidarité Sociale (ÇESAV), le « Good Manager Award » de la Health and Social Aid Foundation (SSYV) et le « Lifetime Honorary Award » de l’UKKSA pour la lutte contre la violence à l’encontre des  femmes.

Pascal Barbier

blank

Pascal Barbier est maître de conférences en sociologie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chercheur au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique. Ses domaines de recherche sont axés sur le genre, l’emploi et le travail au sein des fractions subalternes du salariat ainsi que l’articulation vie privée/vie professionnelle.

Zeynep Aydemir Koyuncu

blank

Zeynep Aydemir Koyuncu travaille en tant que chargée de programme au bureau d’ONU Femmes en Turquie, où elle gère le portefeuille sur le renforcement des organisations de la société civile et leurs partenariats multipartites pour faire progresser les droits des femmes et l’égalité des sexes. Auparavant, elle gérait le portefeuille de réponse aux réfugiés d’ONU Femmes Turquie, ainsi que celui sur les femmes, la paix et la sécurité à ONU Femmes Ukraine. Avant de rejoindre ONU Femmes en 2018, Zeynep a travaillé à la délégation de l’UE en Turquie en tant que responsable du secteur de la politique sociale, de l’emploi et de l’inclusion sociale.

Elle est titulaire d’une maîtrise en élaboration des politiques européennes à la London School of Economics and Political Science et d’une licence à l’Université du Bosphore en sciences politiques et relations internationales.

Adelle Blackett

blank

Adelle Blackett est professeure de droit et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement à la Faculté de droit de l’Université McGill. Elle est titulaire d’un doctorat en droit de l’Université Columbia, a publié de nombreux ouvrages et a remporté le prix 2020 du livre savant du Conseil canadien de droit international et le prix 2020 du Principal pour l’excellence en enseignement (catégorie professeur titulaire).

Elle a assumé plusieurs rôles clés de leadership en matière d’équité dans le secteur de l’enseignement postsecondaire, et a également été experte pour l’Organisation internationale du travail dans le cadre de l’établissement de normes internationales sur le travail décent pour les travailleurs domestiques (2008-2011), commissaire à la Commission des droits de la personne et des droits de la Jeunesse et présidente du groupe d’experts en droits de la personne du Programme fédéral de contestation judiciaire.

Participation depuis le Canada via Zoom.

Najat Vallaud Belkacem

blank

Najat Vallaud Belkacem est élue locale depuis de nombreuses années dans la région lyonnaise et ancienne ministre des Droits des Femmes et porte-parole du gouvernement (2012-2014) et ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (2014-2017).

En 2017, elle rejoint le secteur privé et prend auprès d’Ipsos, chef de file du secteur des études de marché et des enquêtes d’opinion, les responsabilités de CEO Global Affairs. Elle dirige par ailleurs la collection « Raison de Plus » qu’elle a créée au sein de la maison d’éditions Fayard pour y publier des essais de chercheurs engagés dans le débat public, et enseigne à Sciences-Po Paris où elle a créé le programme « Egalité Femmes Hommes et politiques publiques ».

En 2020, elle rejoint l’ONG One, qui lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables, dont elle prend la direction France. Elle est par ailleurs présidente du conseil stratégique de la Tent Fondation qui mobilise les grandes entreprises du monde pour l’emploi des réfugiés.

Elle a publié plusieurs ouvrages parmi lesquels:

« Objectif 2030, un monde sans extrême pauvreté », Flammarion 2021

« La société des vulnérables, leçons féministes d’une crise » (avec Sandra Laugier), Gallimard 2020

« La vie a plus d’imagination que toi », Grasset 2017

« Raison de plus », Fayard 2012

« Réagissez! Répondre au FN de A à Z » (avec Guillaume Bachelay), Gawsewitch 2011

Participation depuis la France via Zoom.

 

blank blank  blank