fbpx

AGENDA CULTUREL


La gauche, le néolibéralisme et la stratégie populiste en Europe, par Eric Fassin

Institut français à Izmir
Institut français à Izmir
01.02.2019 - 19:00
01.02.2019 - 19:00
La gauche, le néolibéralisme et la stratégie populiste en Europe Eric Fassin; Université Paris-8 Modération; Prof. Dr. Ayşen Uysal Pour combattre le néolibéralisme,  la gauche doit-elle se convertir au populisme, à l’exemple de Podemos et de la France insoumise ? Depuis le Brexit, et avec la montée des partis xénophobes, de la Hongrie à l’Italie, nous [...]

La gauche, le néolibéralisme et la stratégie populiste en Europe

Eric Fassin; Université Paris-8

Modération; Prof. Dr. Ayşen Uysal

Pour combattre le néolibéralisme,  la gauche doit-elle se convertir au populisme, à l’exemple de Podemos et de la France insoumise ? Depuis le Brexit, et avec la montée des partis xénophobes, de la Hongrie à l’Italie, nous vivons un “moment populiste” .Toutefois, depuis Thatcher et Reagan, le populisme est plutôt l’instrument du néolibéralisme : Wall Street applaudit Trump. Quant à l’Europe néolibérale, c’est aussi “ l’Europe forteresse” : Macron n’est pas l’anti-Salvini.

Loin d’être un remède au néolibéralisme, le populisme en est le symptôme. Les électeurs d’extrême droite ne sont pas des victimes dont il faudrait écouter la souffrance. On ne convertira pas leur ressentiment en révolte. Pour la gauche, la stratégie populiste est donc illusoire. Mieux vaut s’adresser à ceux qui refusent de céder aux sirènes du néofascisme : les abstentionnistes. La sociologie électorale débouche ici sur la théorie politique. Dans ce moment de démocratie précaire, avant de construire un peuple, il est urgent de reconstruire une gauche.

La conférence aura lieu en français et sera traduite simultanément en turc. (Casques à disposition, prévoir pièce d’identité)

Éric FASSIN est professeur à l’université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis (département d’études de genre et département de science politique), et chercheur au LEGS (Laboratoire d’études de genre et de sexualité, CNRS). Sociologue engagé, il travaille en particulier sur la politisation des questions sexuelles et raciales et leurs croisements. Il a notamment publié Démocratie précaire. Chroniques de la déraison d’État (La Découverte, 2012), Gauche : l’avenir d’une désillusion (Textuel, 2014) et Populisme : le grand ressentiment (Textuel, 2017, traduction turque : Popülizm : Büyük Hinç, Heretik, 2018). En préparation : Le genre français (La Découverte, 2019).

Ayşen UYSAL était professeur à l’Université du 9 septembre à Izmir. Elle a été limogée de ses fonctions pour avoir signé la déclaration des « universitaires pour la paix » le 8 juillet 2018. Elle est chercheuse associée au Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris au sein de l’équipe cultures et sociétés urbaines (CRESPPA-CSU), à l’Institut Français d’études anatoliennes (IFEA), ainsi qu’au Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBAC). Ses travaux sur les mouvements sociaux, l’activisme politique, la police et les partis politiques ont été publiés en plusieurs langues. Elle est auteur de plusieurs ouvrages sur ces thématiques.