fbpx

AGENDA CULTUREL


CONCERT : HOMMAGE A JULIEN WEISS

Yılmaz Güney sahnesi, Müjde Sk. No:16, 06570 Çankaya
S’INSCRIRE
Yılmaz Güney sahnesi, Müjde Sk. No:16, 06570 Çankaya
14.12.2018 - 20:00

Kanoun
Ney
Percussions

CONCERT : HOMMAGE A JULIEN WEISS

Trio Tahir Aydoğdu 

  • Tahir Aydoğdu, kanoun
  • Bilgin Canaz, ney
  • Ufuk Akın İnce, percussions
  • Réservation obligatoire : murat.celik@ifturquie.org 

BIOGRAPHIES

Julien Jalâl Ed-Dine WEISS

Le virtuose de la cithare orientale (kanun) franco-suisse Julien Jalâl Ed-Dine Weiss (1953-2015) renonce à sa carrière de guitariste pour devenir l’élève de grands maîtres de kanun au Caire, en Tunisie, à Istanbul, à Bagdad, à Beyrouth, à Halep et au Téhéran. En 1983 il créé l’Ensemble « Al-Kindi », l’un des groupes le plus réputé dans le monde dans le domaine de la musique du Moyen Orient, avec lequel il participe à des festivals internationaux et enregistre plus de 20 albums.

Il collabore avec divers chanteurs mystiques à Halep où il vit depuis 1990, puis s’installe à Istanbul en 2005. En plus de son prestigieux prix « Villa Medici », il obtient en 2001 le titre de « Officier des Arts et des Lettres » attribué par le Ministère Français de la Culture et devient un artiste d’état. En faisant des recherches sur l’origine de l’acoustique de la musique maqam depuis 1980, il créé un système d’accord renouvelé qui s’appuie sur l’intonation naturel pour kanun. Après à son traitement contre le cancer,  il s’éteint/décède en 2015. Parmi les neuf modèles de kanuns qu’il fait fabriquer, la plupart ont disparu en raison de la guerre en Syrie. Aujourd’hui l’un des instruments se trouve à Paris et un autre dans une université à Berlin. Seulement, la contribution de Weiss à la musique du Moyen-Orient n’a toujours pas été découverte/reconnue/ par la Turquie.

LES MUSICIENS TURCS

Tahir AYDOĞDU, Kanoun

Né en 1959 à Istanbul Tahir Aydoğdu reçoit son premier cours de kanun par son père le célèbre joueur de kanun Gültekin Aydogdu. Il a été admis à la Radio TRT Ankara en 1981. Diplômé en 1983 du département de Physique de l’Université ODTÜ, il a été directeur du département TSM (Musique artistique turque) de la TRT entre 1997 – 2000. A des périodes différentes, il a enseigné au département de l’enseignement de la musique à l’Université Gazi. Entre 1987 – 2000, il a enseigné au département de Musique et des Beaux-Arts à l’Université METU et a dirigé le Chœur de Musique Classique Turque de METU ; pour ces réussites, il a été honoré par le Prix d’Appréciation METU en 2001. Aydodu est le 2nd musicien à avoir joué le Concerto pour Kanun de Ferit Alnar et le 1er musicien à avoir joué l’œuvre « Ciftetelli ». Il s’est produit dans de nombreux concerts nationaux et internationaux avec Modern Folk Trio, Asia Minor Band, le célèbre joueur de Oud Cinuçen Tanrikorur, la chanteuse de jazz Yildiz Ibrahimova, divers artistes néerlandais et espagnols, de grands orchestres et des quartets à cordes de Turquie. Son premier album solo “Hasret” et son livre « Méthode de Kanun » co-écrit avec Gültekin Aydogdu sont sortis en 2004. En 2005, il a obtenu la médaille d’honneur au fair play par  TMOK (Comité National Olympique turc) pour son programme de radio intitulé « Les mélodies qui tombent des cordes » qu’il produit et présente  sur TRT 4. Le musicien a pris part dans 15 albums vendus en Turquie et dans 5 albums distribués dans 75 pays. Il a représenté sa patrie dans 45 pays qui va des USA jusqu’au Japon. Aydogdu continue en tant que joueur de kanun à la TRT Ankara Radio

Bilgin CANAZ, ney

Né en 1972 à Canakkale, Bilgin Canaz entre au département des danses folkloriques du conservatoire de musique classique turque de l’université technique d’Istanbul. Après un an d’étude, il transfert au Conservatoire National de Musique classique turque de l’Université Ege dans le département des sciences fondamentales en 1993 d’où il sortira diplômé en 1998. A partir de 1996, il a travaillé en tant que musicien de ney à la radio TRT Izmir et à partir de 2000 à la radio TRT Ankara et a participé à de nombreux programmes de radio et télé. En tant que musicien de studio, il a joué du ney dans les albums de plusieurs musiciens. Il a composé la musique du documentaire Railroads Through History till Today diffusé sur la chaîne canal B. Il a donné des concerts en tant que joueur de ney, il a donné des concerts en soliste avec des chefs et des orchestres très importants de Turquie et principalement avec l’Orchestre Symphonique Présidentiel. Il a partagé la scène avec des musiciens tels que Maria Farantouri, Zülfü Livaneli et Yıldız İbrahimova.

En 2008, il s’est produit avec Blue and Black Flamenco Ensemble dans le cadre du festival international de flamenco d’Ankara. Il a également joué avec le compositeur-arrangeur Can Atilla, en présence de la Reine d’Angleterre Elizabeth 2 et du Président Turc au palais présidentiel. Par ailleurs, il a donné des ateliers sur la musique turque et la micro tonalité au conservatoire de Rotterdam et à l’Université d’Edinburg. Il a réalisé deux albums avec le Trio Tanini dont il est membre. Il continue à donner des concerts dans le monde entier. Son album solo « Entre deux respirations » est sorti en 2016.

Ufuk Akın İNCE, percussions

Né en 1994 à Ankara, il commence à étudier la musique au lycée des Beaux-Arts d’Ankara. En 2012, il intègre le Conservatoire National de Musique Turque de l’Université Gazi. Durant cette période, il étudie les percussions de la musique turque dont le ud (luth turque) et également les percussions des différentes géographies. Il prend part à plusieurs projets, divers programmes télévisés et en tant qu’arrangeur musical et interprète en studio.

En 2016, il commence un master dans le département de Musique Turque à l’Institut des Beaux-Arts de l’Université Gazi. Il est actuellement chargé de cours au Conservatoire National de Musique Turque de l’Université Gazi.

COMPOSITEUR

Stefan POHLİT

Compositeur, théoricien de la  musique et écrivain, Stefan Pohlit étudie la composition musicale à l’Ecole Supérieure de Musique de Saarbrücken, à l’université de Bâle, de Lyon et à de Karlsruhe. Il commence à étudier le mysticisme de l’islam et les cultures de l’Orient en 1999, tout en continuant à donner des cours et à faire des recherches dans les différents pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

Il s’installe à Istanbul en 2007 où il termine son doctorat sur le nouveau système son, conçu par le joueur de kanun français Julien Jalâl Ed-Dine Weiss. Pohlit enseigne dans les conservatoires d’Ankara et d’Eskisehir. Entre 2012-2015, il est professeur agrégé au Conservatoire National de Musique Turque de l’Université Technique d’Istanbul.

Ses compositions sont jouées dans de nombreux pays et dans des festivals importants.

crédit photo Sabine Châtel