IFT ARCHÉOLOGIE : MYSTÉRIEUSE CAPPADOCE

IFT - Konrad Adenauer Cad. No 30 - YILDIZ
06.12.2018 - 19.00

« Mystérieuse Cappadoce »

A LA RECHERCHE DU MONDE MYSTÉRIEUX : L’IMAGE DE LA CAPPADOCE D’HIER À AUJOURD’HUI

Dans le cadre des conférences archéologiques avec la coopération des Universités d’Ankara et de Bilkent.

L’IMAGE DE LA CAPPADOCE D’HIER À AUJOURD’HUI, A LA RECHERCHE DU MONDE MYSTÉRIEUX

Depuis sa « découverte » par les explorateurs du début du XVIIΙe siècle jusqu’aux excursions en montgolfières de nos jours, la Cappadoce n’a jamais cessé d’éveiller la curiosité des visiteurs. L’image extraordinaire que la Cappadoce s’est forgée au cours des trois derniers siècles n’est pourtant pas figée. Le regard souvent subjectif et intuitif des premiers voyageurs semble être façonné par un environnement naturel émouvant et des monuments rupestres qui sont imprégnés d’une piété chrétienne médiévale. Même après l’institution des études cappadociennes en tant que domaine scientifique, l’image de la Cappadoce au Moyen Âge reste énigmatique. Cela est dû en grande partie au manque des sources textuelles portant directement sur les particularités régionales de cette province reculée de l’empire byzantin. Pourtant l’abondance des vestiges archéologiques qui ont survécus reste inégalée dans le reste du bassin méditerranéen. Pourtant l’abondance des vestiges archéologiques ayant survécus reste inégalée dans le reste du bassin méditerranéen. Les établissements de Cappadoce, comme la production artistique qui s’y est associée, constituent une source d’information unique sur le contexte social et culturel dans lequel ils s’inscrivent. Surtout dans les vingt dernières années, l’évolution des approches et des méthodologies scientifiques et la diversification des centres d’intérêts ont apporté bien des élucidations sur « la vision d’une contrée mystérieuse dans l’imaginaire collectif ». La conférence propose donc une réévaluation critique de l’histoire et de l’historiographie de la Cappadoce à l’époque byzantine à la lumière de ces recherches scientifiques récentes et des données qui en découlent.

Biographie : Dr. B. Tolga Uyar

blank

Après avoir obtenu son doctorat à l’Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne, Tolga Uyar s’est spécialisé dans  l’art, l’architecture et l’archéologie byzantin et notamment sur la peinture monumentale byzantine en Cappadoce.

A partir de 1997, il participe aux recherches de surface et aux projets de fouilles archéologiques dans différentes régions de Cappadoce et de Turquie, il fait des recherches et publie sur l’art byzantin et le patrimoine culturel.

Parmi ses centres d’intérêt : l’approche institutionnelle et méthodologique  à l’histoire de l’art, le croisement entre l’écrit, l’oral, le visuel et le matériel culturel en méditerranée médiévale, l’interaction entre les religions et les croyances du peuple et la problématique de « l’identité » liée à la création artistique.

Depuis 2011 Tolga Uyar donne des cours aux niveaux master 2 et doctorat sur « Byzantine Cappadocia in Context » à l’Université Koç dans le cadre des cours d’été et depuis 2015 il enseigne dans le département de l’histoire de l’art à l’Université Haci Bektas Veli à Nevsehir.

blank   blank blank