fbpx

AGENDA CULTUREL


Lecture musicale : « Un étrange voyage » de Nazım Hikmet

Institut français à Istanbul
S’INSCRIRE
Institut français à Istanbul
27.03.2019 - 19:00

Porté par la voix du comédien Julien Allouf, cette traversée musicale mêle « Un étrange voyage », poème de l’auteur turc Nâzim Hikmet, aux tonalités épiques de la guitare du musicien hongrois Csaba Palotaï.

D’après « Un étrange voyage » de Nâzim Hikmet

Dans la quasi pénombre d’une proposition immersive, cette traversée musicale mêle « Un étrange voyage », poème de l’auteur turc Nâzim Hikmet, aux tonalités épiques de la guitare du musicien hongrois Csaba Palotaï.
Porté par la voix du comédien Julien Allouf, ce long poème d’amour en prose mène l’auteur dans une errance à travers l’Europe chaotique de l’après-guerre, dans l’ombre fantomatique de la femme aimée. Sur les ruines de l’histoire, de l’Europe, des révolutions, le poème s’inscrit en nous pour entendre l’errance d’un exilé aux prises avec son siècle. La musique accompagne, guide, porte, se fait elle-même recherche, creusement, en quête d’une peut-être vérité, d’un avenir rêvé.

Julien Allouf, après avoir étudié au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, il travaille comme acteur pour différents metteurs en scène : Y. J. Colin, G. Corsetti, A. Arias, L. Lagarde, C. Maltot, J. Osinski, T. Jolivet, I. Shaked, F. Barbet…En 2012, il fonde avec Clément Bondu la compagnie L’IMPOSSIBLE et engage un travail autour de l’errance et du voyage dans des formes qui mêleront théâtre et musique. En 2013, ils créent ensemble le projet « ACTE ZÉRO » qui tournera pendant deux ans, à la Comédie de Reims-CDN,au Théâtre de la Cité Internationale, au Théâtre Paul Scarron-Le Mans… puis le projet « DÉSERTION (Jour 0) », inspiré d’un voyage de trois mois en Israël / Palestine, qui sera joué à L’entracte— Scène conventionnée de Sablé-sur-Sarthe, au Théâtre Paul Scarron-Le Mans, au Festival d’Avignon, ainsi qu’ à la Comédie de Reims-CDN dans le cadre du festival Reims scènes d’Europe 2015.En août 2014, il part au Mexique sur les traces du roman « Les Détectives sauvages » de Roberto Bolaño, un boitier Nikkormat à la main. Engageant un processus d’identification avec le personnage principal du livre, il retracera et photographiera son parcours dans les rues de Mexi-co City pendant près de quatre mois. À son retour, il rencontre par hasard Bernard Plossu, qui le prend sous son aile et décide de l’accompagner dans son travail photographique. Naît alors le projet « MEXICO, Sur les traces des Détectives sauvages » qui sera exposé à l’Institut français de Mexico à l’automne 2017.Iltravaille actuellement au projet « EUROPIA, Paysage éclaté d’une Europe incertaine », dont une première étape a été présentée à La comédie de Reims-CDN en 2017 et qui sera exposé dans son intégralité dans le cadre du festival Reims Scènes d’Europe 2018. Il poursuit dans le même temps son travail d’acteur et présentera « Un étrange voyage » d’après un poème de Nazim Hikmet avec le guitariste Csaba Palotaï dans le cadre du festival Reims Scènes d’Europe 2018.

Csaba Palotaï, musicien et compositeur hongrois né à Budapest en 1972, est installé à Paris depuis 1996. Son style est déterminé par le rock, le free-jazz, le blues et le folk de l’Europe de l’Est. À 7 ans il découvre l’accordéon, puis à 12 ans la guitare. Plus tard il étudie la guitare au Conservatoire Franz Liszt de Budapest, puis au CNSM de Paris en classe de jazz et musiques improvisées. À ses débuts il est largement influencé par le guitariste hongrois Gàbor Gado. Il collabore à des projets très éclectiques aux côtés de Thomas De Pourquery, Rémi Sciuto, Fred Pallem, John Zorn, Emily Loizeau, John Parish, Jeff Hallam, Wladimir Anselme, Zsuzsanna Varkonyi, Bertrand Belin. Il compose également la musique des spectacles de Gabriella Cserhàti (Théâtre Caché). Il monte et dirige plusieurs projets personnels :
• Electric Vaudeville, guitare solo/ mais aussi Homme-orchestre home studio made.
• Grupa Palotaï, garage-jazz.
• The Ground, blues psychédélique à deux batteries.
• Atlas Crocodile, rock expérimental / co-lead avec Boris Boublil.

Après des études de philosophie et d’anglais, c’est au Théâtre National de Strasbourg que Marion Stoufflet rencontre Guillaume Vincent et qu’ils fondent la compagnie MidiMinuit. Depuis 2004, ils travaillent régulièrement ensemble, au théâtre sur des mises en scène classiques ou des écritures contemporaines, à l’opéra aussi. Avoir collaboré avec Jean-François Peyret, elle est maintenant associée à Ludovic Lagarde et à la Comédie de Reims dont il a pris la direction en 2009, tant comme dramaturge de plateau (théâtre et opéra) qu’auprès des spectateurs avec qui elle a mené un comité de lecture, mais aussi à la programmation. Marion Stoufflet a fait partie de différents comités de lecture (Théâtre National de Strasbourg, Théâtre du Rond-Point, Comédie-Française, Artcena). Elle a aussi enseigné à l’Université d’Evry, à l’École Supérieure d’Études Cinématographiques (Paris 12) et à l’Institut International de la Marionnette de Charleville-Mézières en collaboration avec Antoine Vasseur, scénographe.

Dramaturgie : Marion Stoufflet
Voix : Julien Allouf, voix
Guitare électrique : Csaba Palotaï

Julien Allouf

 

Ces oeuvres de Nâzim Hikmet sont disponibles à la médiathèque de l’Institut français à Istanbul : « C’est un dur métier que l’exil : anthologie poétique » ; « Ceci est un rêve : opérette en trois actes et six tableaux » ; « De l’espoir à vous faire pleurer de rage : lettres de prison à Kemal Tahir » ; « Il neige dans la nuit et autres poèmes » ; « La vie est belle mon vieux » ; « Le nuage amoureux » ; « La Joconde et Si-Ya-Ou » ; « Le globe » ; « Paysages humains » ; « Pourquoi Benerdji s’est-il suicidé ? » ; « Vivre comme un arbre, seul et libre, vivre en frères comme les arbres d’une forêt » ; « Nostalgie ».

Entrée libre, inscription obligatoire.
Les places sont allouées par ordre d’arrivée dans la salle, dans la limite des places disponibles. Nous vous conseillons de vous présenter entre 15 et 30 minutes avant l’évènement.