Maryam Madjidi remporte le Prix Littéraire Notre-Dame de Sion 2020 avec son roman Marx et la poupée

Dans la vie éducative turque depuis plus de cent soixante ans, le lycée français Notre-Dame de Sion se charge, en plus de ses activités d’enseignement et d’éducation, de développer les liens culturels entre la Turquie et la France. C’est dans cette perspective que le Prix Littéraire NDS a été créé en 2008. Son jury est composé d’écrivains, de journalistes et de chercheurs, tous diplômés du lycée Notre-Dame de Sion.

Organisé par le lycée et son Association des Anciens, le Prix est accordé en alternance une année à une œuvre écrite en langue turque et l’année suivante à une œuvre écrite en français et traduite en turc.

Pour sa douzième édition, le Prix Littéraire NDS récompense l’écrivaine française d’origine Iranienne Maryam Madjidi avec son roman Marx et la poupée, traduit en turc par Barış Tut et publié aux éditions Profil Kitap.

La cérémonie de remise du Prix a lieu tous les ans au mois de mai au Palais de France, sous le patronage de l’Ambassadeur de France en Turquie. Néanmoins, cette année, en raison de la pandémie, la cérémonie est reportée à une date ultérieure.

Maryam Madjidi est née à Téhéran en 1980. Elle y passe les six premières années de sa vie. En 1986, ses parents s’exilent en France. Elle vivra alors à Paris puis à Drancy. Elle fait des études de lettres à la Sorbonne et rédige un mémoire de maîtrise en littérature comparée qui porte sur deux auteurs iraniens : le poète Omar Khayyâm et le romancier Sadegh Hedayet.
À l’âge de vingt-trois ans, Maryam Madjidi décide de retrouver son pays natal puis s’installe plusieurs années en Chine et en Turquie où elle enseigne le français. De retour en France, elle se consacre à l’écriture de son premier roman, Marx et la poupée, publié en janvier 2017 aux éditions Le Nouvel Attila. Dans ce roman autobiographique, elle écrit l’avant et l’après, entre deux pays, entre deux langues. Son roman Marx et la poupée a reçu en 2017 le Prix Goncourt du Premier roman et le Prix du roman Ouest-France Étonnants Voyageurs. En 2018, elle se voit attribuer pour son roman le Prix Soroptimist.
Depuis février 2016, elle travaille en tant qu’enseignante pour la Croix-Rouge française auprès des mineurs isolés.

blank

 

Marx et la poupée
Depuis le ventre de sa mère, Maryam vit les premières heures de la révolution iranienne. Six ans plus tard, elle rejoint son père en exil à Paris. À travers se

s souvenirs d’enfance, elle décrit l’abandon du pays, l’éloignement familial, la perte de ses jouets — donnés aux enfants pauvres de Téhéran sous l’injonction de ses parents communistes — et l’effacement progressif du persan. 

Grâce à une écriture sensible, pleine de poésie, Maryam Majdjidi parvient à raconter l’exil, le déracinement, mais aussi la réconciliation avec soi-même.
Fable et journal, Marx et la poupée raconte avec humour et tendresse les racines comme fardeau, comme rempart, comme moyen de socialisation et comme arme de séduction massive.

Le jury du Prix Littéraire NDS
Tomris Alpay (Présidente)
Yazgülü Aldoğan, Liz Behmoaras, Emel Kefeli, Arzu Öztürkmen, Mayda Saris, Zeynep Sabuncu, Özlem Yüzak, Mine Haksal.

Historique des lauréats du Prix Littéraire NDS :
– Lauréat du Prix Littéraire NDS 2019 est Ömer Faruk Oyal pour son roman Zaman Lekeleri.
– Lauréat du Prix Littéraire NDS 2018 est Jean-Paul Didierlaurent pour son roman Le liseur de 6h27 traduit en turc par Aysel Bora.
– Lauréate du Prix Littéraire NDS 2017 est Bahar Aslan pour son roman Moskova Defteri.
– Lauréate du Prix Littéraire NDS 2016 est Maylis Kerangal pour son roman Réparer les vivants traduit en turc par Duygu Dalgakıran.
– Lauréate du Prix Littéraire NDS 2015 est Şebnem Işgüzel avec son roman Venüs.
– Lauréat du Prix Littéraire NDS 2014 est Atiq Rahimi pour son roman Maudit soit Dostoïevski, traduit en turc par Ebru Erbaş.
– Lauréat du Prix Littéraire NDS 2013 est Murat Gülsoy pour son roman Baba Oğul ve Kutsal Roman.
– Lauréat du Prix Littéraire NDS 2012 est Mathias Énard pour son roman Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants traduit par Aysel Bora.
– Lauréat du Prix Littéraire NDS 2011 est Yalçın Tosun pour son roman Anne, Baba ve Diğer Ölümcül Şeyler.
– Lauréate du Prix Littéraire NDS 2010 est Sylvie Germain pour son roman Magnus, traduit en turc par Yıldız Ademoğlu Atlan.
– Lauréat du Prix Littéraire NDS 2009 est Gürsel Korat pour son roman Kalenderiye.