fbpx

AGENDA CULTUREL


Théâtre : « Amour Amor »

Institut français à Istanbul
S’INSCRIRE
Institut français à Istanbul
10.05.2019 - 19:30

La vie vaut-elle ou ne vaut-elle pas la peine d’’être vécue ? C’est à cette question que Maria Casarès, une des plus grandes tragédiennes de son époque va tenter de répondre à la mort d’Albert Camus. En écrivant et en mettant en scène ce texte, Ayse Garcin a désiré poser un regard différent sur ce couple mythique et réhabiliter Maria Casarès comme une femme entière, engagée et passionnée.

Théâtre : « Amour Amor »

La vie vaut-elle ou ne vaut-elle pas la peine d’’être vécue ? C’est à cette question que Maria Casarès, une des plus grandes tragédiennes de son époque, va tenter de répondre à la mort d’Albert Camus. Elle va s’enfermer dans la chambre située au-dessus de l’appartement de la rue de Vaugirard, où elle avait l’habitude d’aller avec Camus entre 1944 et 1960, et y rester trois jours durant avec son chagrin.
Elle va se révolter, songer au suicide. Elle a besoin de sa présence, de le retrouver, de le faire revivre en elle. Alors le passé omniprésent va resurgir.

En écrivant et en mettant en scène ce texte, Ayse Garcin a désiré poser un regard différent sur le couple mythique que formaient Maria Casarès et Albert Camus. Elle a voulu réhabiliter Maria Casarès comme une femme entière, passionnée, engagée, au-delà de l’amante de Camus. Ayse Garcin a voulu narrer son histoire où se trouvent tant de réflexions sur l’amour, la place de la femme, le temps qui passe ou encore l’exil et le courage de vivre. Par ailleurs, en choisissant la comédienne et chanteuse Emmanuelle Bunel qui interprète les chansons et airs de cette époque, elle souligne l’importance de la musique dans l’expression des émotions lorsque les mots viennent à manquer.

Formée à Lyon, Ayse Garcin a mis en scène plusieurs pièces en français et en turc en France, et depuis 1993 en Turquie. Elle a également animé des ateliers comme professeure d’art dramatique à l’UAICL,en France puis à l’ÎFI, à Theatrama,à Arama Tiyatrosu et à l’université Galatasaray.

Texte français d’Ayse Garcin avec utilisation des extraits du roman autobiographique “Résidente privilégiée” de Maria Casarès.

Mise en scène : Ayse Garcin

Distribution :
Maria Casares : Emmanuelle Bunel
Voix off Camus : Erick Garcin
Video et voix off Marcel Herrand, de Kaliayev d’Hippolyte : Solal Garcin
Video « Le malentendu » : Samantha Lussiez
Vidéo enfance Casarès : Judith Mack- Drilleau
Voix off Gloria : Carmen Rajoy
Voix off Santiago : Emmanuel Duchemin
Avec la participation de la compagnie Entrelacets

Conception lumière : Eric Bellevègue
Créateur et régisseur Video/Son : Emmanuel Duchemin
Photo : Reyhan Kürtür
Production : Compagnie La Morena

Pièce de théâtre en français, sans surtitrage. Inscription obligatoire.
Les places sont allouées par ordre d’arrivée dans la salle, dans la limite des places disponibles. Nous vous conseillons de vous présenter entre 15 et 30 minutes avant l’événement.