fbpx

AGENDA CULTUREL


Salon littéraire : Metin Arditi & Ayşenaz Cengiz

Zoom
S’INSCRIRE
Zoom
16.12.2020 - 19.00

En direct sur Zoom, cliquez sur le bouton s’inscrire pour participer au Salon littéraire.

Ce mois-ci au Salon littéraire de l’Institut français de Turquie, nous accueillons une personnalité hors du commun : l’écrivain francophone suisse d’origine turque, Metin Arditi

Modérée comme d’habitude par Yigit Bener, Mme Ayşenaz Cengiz, la traductrice du roman de l’écrivain Mon père sur mes épaules qui va être publié par les éditions Yapi Kredi en 2021 va participer à la rencontre littéraire.

Metin Arditi, qui a quitté la Turquie à l’âge de sept ans et qui vit à Genève, est auteur de plus d’une vingtaine d’ouvrages de fiction (romans, récits, pièces) et d’essais littéraires et philosophiques, ayant obtenus plusieurs prix.
Licencié en physique avec un diplôme de troisième cycle en génie atomique, Metin Arditi a plus d’une corde à son arc : Il est membre du Conseil stratégique de l’École polytechnique de Lausanne où il a enseigné la physique, l’économie et la gestion, ainsi que l’écriture romanesque. Mais il a aussi été Président de l’Orchestre de la Suisse romande. Il est également Ambassadeur honoraire de l’UNESCO.
Mécène, il créé la Fondation Arditi en 1988. Plus tard, il est à l’origine en 2009 de la Fondation « Les Instruments de la Paix-Genève » (qu’il copréside avec Elias Sanbar), favorisant l’éducation musicale des enfants de Palestine et d’Israël. Puis, en 2014, il crée et préside la « Fondation Arditi pour le dialogue interculturel », qui organise des concours entre étudiants israéliens juifs et arabes où les participants doivent écrire une fiction romanesque dans laquelle ils se mettent dans la peau de l’autre. Un concours similaire a été organisé entre universités turques et arméniennes, projet provisoirement arrêté du fait de l’État d’urgence décrété en Turquie. Depuis 2016, il préside également la Fondation Pôle autisme.

Son dernier roman, Rachel et les siens, est l’histoire d’une « femme forteresse » qui raconte le monde « tel qu’il est et tel qu’il pourrait être ». Il porte un regard lucide et sans complaisance aucune sur l’histoire de la Palestine depuis le début du siècle dernier, reflétant envers et contre tout l’espoir d’un rapprochement judéo-arabe en terre de Palestine : « Le problème ici c’est que tout le monde raison » dit l’auteur.
En cela, ce roman reflète bien l’engagement de cet intellectuel atypique, homme d’affaire fortuné qui se définit volontiers à gauche, dans la tradition de son père, un des chefs de file des socialistes viennois.

La conférence aura lieu en direct sur Zoom en français avec une traduction simultanée vers le turc. Cliquez sur le bouton S’INSCRIRE pour participer. Un lien vous sera envoyé 1 h avant le début de la conférence. N’oubliez pas de télécharger la dernière version de Zoom pour suivre la traduction simultanée en turc.

Les romans de Metin Arditi :

  • 2004 : Victoria-Hall, (Pauvert, Paris)
  • 2005 : Dernière lettre à Théo, (éditions Actes Sud, Arles)
  • 2006 : La Pension Marguerite, (éditions Actes Sud, Arles)
  • 2006 : L’Imprévisible, (éditions Actes Sud, Arles)
  • 2007 : La Fille des Louganis, (éditions Actes Sud, Arles)
  • 2009 : Loin des bras, (éditions Actes Sud, Arles)
  • 2011 : Le Turquetto, (éditions Actes Sud, Arles)
  • 2012 : Prince d’orchestre, (éditions Actes Sud, Arles)
  • 2013 : La Confrérie des moines volants, (éditions Grasset, Paris)
  • 2015 : Juliette dans son bain, (éditions Grasset, Paris)
  • 2016 : L’Enfant qui mesurait le monde, (éditions Grasset, Paris)
  • 2017 : Mon père sur mes épaules, (éditions Grasset, Paris)
  • 2018 : Carnaval noir, (éditions Grasset, Paris)
  • 2020 : Rachel et les siens, (éditions Grasset, Paris)