CONCERT : HENRI DEMARQUETTE & ÖZGÜR ÜNALDI

Salle Adnan Saygun / Güzelyalı
19.08.2021 - 20:00
19.08.2021 - 20:00

En collaboration avec la Municipalité métropolitaine d’Izmir

Dans le cadre du Festival international de musique de Gümüşlük, l’Institut français de Turquie à Izmir, organise un concert avec le grand violoncelliste français Henri Demarquette et le pianiste Özgür Ünaldı, qui aura lieu le 18 août à Antik Taş Ocağı à Gümüşlük. Un second concert s’en suivra, le 19 août dans la salle Adnan Saygun à Izmir, en collaboration avec la municipalité métropolitaine d’Izmir.

Invitations sur: http://kultursanat.izmir.bel.tr/sayfalar/acikhavameydankonser.aspx

Programme

J.S Bach | Cello Suite No.3 in C major, BWV 1009

Prélude
II. Allemande
Courante
Sarabande
Bourrée
Bourrée
Gigue

Johannes Brahms | Sonata for Cello and Piano No.1, Op.38
Allegro non troppo
Allegretto quasi Menuetto
Allegro

-Pause-

Dmitri Shostakovich | Sonata for Cello and Piano in D minor, Op. 40

I – Allegro non troppo
II – Allegro
III – Largo
IV – Allegro

Pyotr Tchaikovsky | Pezzo capriccioso, Op. 62

 

Henri Demarquette
Entré à 13 ans au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Henri Demarquette étudie d’abord avec Philippe Muller et Maurice Gendron, avant de se perfectionner auprès de légendes du violoncelle comme Pierre Fournier, Paul Tortelier et János Starker. Après avoir été remarqué par Yehudi Menuhin, il part en tournée avec lui dans le Concerto pour violoncelle de Dvořák. Sa carrière prend alors un tournant international, ce qui le conduit dans de nombreuses capitales, où il se produit avec les plus grands orchestres, notamment l’Orchestre National de France, les orchestres symphoniques de Tokyo et Varsovie, l’Orchestre philharmonique de Londres et l’Orchestre de chambre de Vienne. Comme chambriste, il a pour partenaires réguliers les pianistes Boris Berezovsky, Michel Dalberto et Jean-Bernard Pommier, le violoniste Augustin Dumay et l’altiste Miguel da Silva.

Sa créativité et son ouverture d’esprit se manifestent à travers les nombreux projets parallèles qu’il mène de front. En 2014, il interprétait notamment un programme éclectique s’étendant de Bach à Galliano en duo avec l’accordéoniste Richard Galliano, en plus de créer l’œuvre Contrastes pour accordéon, violoncelle et orchestre avec l’Orchestre royal de chambre de Wallonie. Il est également le créateur du Concerto pour violoncelle de Michel Legrand, qui a fait l’objet d’un enregistrement chez Sony avec l’Orchestre philharmonique de Radio France dirigé par Mikko Franck.
Sa curiosité naturelle l’amène à jouer régulièrement de la musique contemporaine et à travailler main dans la main avec des compositeurs actuels comme Olivier Greif, Pascal Zavaro, Eric Tanguy, Florentine Mulsant et Alexandre Gasparov.
Henri Demarquette joue le « Vaslin », un violoncelle créé par Stradivarius en 1725.

Photo H. Demarquette  © Yannick PERRIN

 

Özgür Ünaldı

Unaldı est devenu le premier pianiste turc à devenir lauréat en remportant le deuxième prix au 17e Concours international Johannes Brahms en Autriche. Sa solide performance en trois tours a été saluée par le jury avec des critiques telles que : « la meilleure interprétation de Brahms ». Après le concours, Unaldi a attiré l’attention dans les scènes internationales.

Unaldı a commencé sa formation musicale en prenant des cours privés de piano du professeur Seckin Gokbudak. Il était en septième année lorsqu’il a commencé à voir son avenir dans le monde de la musique et a décidé d’étudier au conservatoire. Malgré son âge tardif il a été facilement accepté à la fois au Conservatoire d’État de l’Université Hacettepe et à la Faculté de musique, des arts et du spectacle de l’Université Bilkent.

A quatorze ans, il a été accepté dans la classe du renommé professeur du piano Gulnara Aziz (élève du professeur Nasedkin) après les auditions de la Faculté de musique, des arts et du spectacle de l’Université de Bilkent. Unaldi s’est très vite amélioré puisqu’il remporta le troisième prix d’un concours national, en interprétant le concerto pour piano de Grieg lors de la phase finale quelques mois seulement après les auditions. En huit ans, Unaldı a obtenu son diplôme avec distinction.

En parallèle de sa carrière active de concertiste, Unaldı est également un jeune pédagogue, professeur agrégé au Conservatoire d’État de l’Université d’Uludag à Bursa, récemment reconnu comme l’un des principaux conservatoires de Turquie.

Alors qu’il était élevé en tant que soliste, il a également été encouragé à étudier la composition par de nombreux professeurs du département de théorie et de composition. A sa dernière année d’études, il a joué des concertos avec l’Orchestre symphonique des jeunes de Bilkent ainsi que l’Orchestre symphonique présidentiel à Ankara. Il a passé les examens d’aspirantura (le plus haut diplôme pour interprètes en Russie) à Moscou, au Conservatoire d’État Tchaïkovski où ses études ont été parrainées par la Fondation Dr. Nejat F. Eczacibasi. Ozgur Unaldı a été accepté dans la classe du professeur Irina Plotnikova, une grande musicienne, pédagogue et artiste méritoire de la Russie. Après avoir obtenu son diplôme en juin 2010, il est rentré en Turquie.

Il a participé à de nombreux concerts et festivals tels que « Kamarihelmi » à Espoo, « International Sarajevo Winter Festival » à Sarajevo, « Gülsin Onay Piyano Günleri » à Tekirdağ, « Klasikkeyifler » à Capadoccia, « International Gümüşlük Classical Music Festival », « Schostakovich Festival « à Istanbul.

Il a joué des concertos avec des chefs tels que Bushkov, Dogu, Gints, Goetzel, Pirolli, Sobolev, Şensoy, Tura, Tüzün et Osmanaliyev. En mars 2016, il interprète deux concertos, ses débuts à Bichkek ont ​​été tellement appréciés qu’il a été mentionné comme « l’un des meilleurs pianistes de notre temps « .