20 mars 1970 – 20 mars 2020 : 50 ans de partage en Francophonie

Le 20 mars 1970, il y a 50 ans, les pères fondateurs de la Francophonie institutionnelle – le Sénégalais Léopold Sédar Senghor et ses homologues tunisien, Habib Bourguiba et nigérien, Hamani Diori, ainsi que le Prince Norodom Sihanouk du Cambodge – ont souhaité mettre le français au service de la solidarité, du développement et du rapprochement entre les peuples. 21 Etats et gouvernements signaient à Niamey la Convention portant création de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT) : une nouvelle organisation intergouvernementale fondée sur le partage d’une langue commune, le français, chargée de promouvoir et de diffuser les cultures de ses membres et d’intensifier la coopération culturelle et technique entre eux.

Le projet francophone a sans cesse évolué depuis la création de l’ACCT, devenue en 1998 l’Agence intergouvernementale de la Francophone et, en 2005, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Au fil des années, l’Organisation s’est structurée, s’est modernisée, a renouvelé et enrichi ses actions, ses réseaux, ses partenaires. Elle est devenue un acteur multilatéral important et un modèle de diversité, qui compte aujourd’hui 88 Etats et gouvernements (54 membres de plein droit, 7 membres associés, 27 observateurs).

En 2020 les célébrations organisées dans le cadre du Cinquantenaire seront partout dans le monde l’occasion de revenir aux origines, à l’esprit des pères fondateurs, mais également de se projeter vers l’avenir et de construire ensemble la Francophonie de demain. En Turquie, comme chaque année la mobilisation est collective pour proposer à tous les publics plus d’une centaine de manifestations de février à mai.

Découvrez vite le programme des activités organisées par les ambassades et consulats des pays francophones, l’Institut français de Turquie à Ankara, Istanbul et Izmir, les deux alliances françaises à Adana et Bursa, les associations des professeurs de français, le réseau des établissements scolaires bilingues, les lycées français, l’université Galatasaray et les départements de français des Universités turques.

PROGRAMME DES MANIFESTATIONS DE LA FRANCOPHONIE