fbpx

AGENDA CULTUREL


LA NUIT DES IDÉES : L’EXIL, LA SYRIE ET L’ART AU PRÉSENT

IFT, Konrad Adenauer Cad. No 30 - YILDIZ
S’INSCRIRE
IFT, Konrad Adenauer Cad. No 30 - YILDIZ
31.01.2019 - 19h
02.02.2019 - 18h

LA NUIT DES IDÉES
NUIT SYRIENNE

LA NUIT DES IDÉES : NUIT SYRIENNE

FACE AU PRÉSENT

31 JANVIER 2019

Soirées syriennes à Ankara, avec le collectif ARTHERE 

Un partenariat avec le collectif de jeunes artistes syriens établis en Turquie, ARTHERE, nous permet de présenter au public une série d’événements autour d’une exposition, d’une soirée musicale, de rencontres et de 2 films documentaires. Ces journées syriennes à Ankara se dérouleront du jeudi 31 janvier au soir, avec une soirée d’ouverture Nuit des Idées, au samedi 2 février. 

ARTHERE

Arthere, soutien et représente les artistes ; c’est un espace d’art qui fournit des conseils artistiques, administratifs et juridiques tout au long de leur carrière créative. C’est un espace géré par des artistes et des experts de l’art. Arthere est une organisation à but non lucratif, un domaine de l’art visant à guider les artistes dans leur création, en particulier les artistes syriens, pour leur permettre d’entrer dans le monde artistique et pour trouver des opportunités de commercialisation de leurs talents et de leurs œuvres d’art. Nous les dirigeons également pour leurs résidences, leurs subventions et leurs projets artistiques. Nous fournissons également un espace pour des spectacles, des concerts et des jeux, des expositions et des lieux artistiques. Arthereistanbul donne la priorité aux organisations qui favorisent la collaboration dans le domaine des arts et de la culture ainsi que des méthodes utilisées dans la gestion des espaces, il souligne la tolérance et la compréhension et abrite les artistes de la Turquie, de la Syrie, où internationaux.

Programme

19h – 20h : conférence : L’EXIL, LA SYRIE ET L’ART AU PRÉSENT

Intervenants :

  • Omar Berakdar : arts plastiques 
  • Zihad Kalthoum : réalisateur
  • Öykü Doğan : artiste peintre
  • Sébastien de Courtois : modérateur – directeur délégué de l’Institut français de Turquie à Ankara  

20h – 21h :

Poésie : lue en arabe avec traduction des textes en français par Omar Berakdar et Sébastien de Courtois. Lecture de poésie, lue par Kashan Kalkour, musicien et interprète. Il s’agira d’une lecture d’un poème d’Omar Souleimane Youssef   »Loin de Damas ».

Pour plus d’information et faire l’écoute du poème diffusé sur France Culture : https://www.franceculture.fr/emissions/creation-air/collection-voyage-sonore-928-loin-de-damas

musique : une chanteuse libanaise, Lamia Yared, Hozan Osman (Buzuk), Fotini Kokkala kanoun, Erdem Erol (darbuka & dehollo).

Ce concert réunit des musiciens qui rendront hommage à l’héritage des traditions moyen-orientales. Le programme couvrira les Muwashahat ainsi que des chants folkloriques et classiques des régions de Syrie.

Courte Biographie de Lamia Yared :

C’est à travers ses voyages en Grèce, en Turquie et au Liban, que la chanteuse Lamia Yared a fait la rencontre de maîtres réputés des musiques classiques arabe et turque pour approfondir l’art du chant oriental ainsi que le jeu de l’oud. Avec l’Ensemble Zaman qu’elle a fondé en 2014 au Canada, Lamia transmet les répertoires de l’ère ottomane composés entre les 15ème et 19ème siècles : musique classique arabe de la Grande Syrie et d’Égypte, ainsi que les chants classiques turcs.     www.lamiayared.com

Courte biographie de Hozan :

« Je joue du bozouq, un instrument syrien qui n’existe pas en Turquie, même s’il a des racines dans cette partie du monde. Mon vœu le plus cher est de préserver cet instrument, de partager sa beauté et de faire connaître son éventail de possibilités, du classique à l’oriental et plus encore. Ce souhait est d’autant plus important maintenant que le dernier fabricant de bozouq a quitté le pays – il a perdu son échoppe et il a dû partir. J’ai donc l’intention d’apprendre à fabriquer cet instrument moi-même, avec l’aide de luthiers à Kadıköy, afin de créer un atelier de fabrication de bozouqs où à long terme, beaucoup d’autres seront construits. » Hozan Osman est un joueur de bozouq originaire de Hasaké, Syrie qui vit actuellement à Istanbul.

Courte biographie de Fotini Kokkala :

Fotini Kokkala est née le 26 février 1989 à Athènes en Grèce. Elle a étudié à l’école de musique Palini puis licencié à l’Université Technique Département des Musiques Traditionnelles d’İpirus. Ses études se sont portés essentiellement sur le violoncelle et le kanoun. Elle a participé au séminaire Labyrinth Music Workshop crée par Ross Daly (Ömer Erdoğdular, Evgenios Voulgaris, Haris Lambrakis, Erkan Oğur, Göksel Baktagir, Halil Karaduman, Sokratis Sinopoulos, Derya Türkan).

Elle travaille à Istanbul depuis 2010 suite à un séjour Erasmus où elle y enseigne la musique. Elle participe à beaucoup de concerts en Turquie avec des musiciens et groupes étrangers (Sinafi Trıo, Saana Moussa, Melike Şahin, Evgenios Voulgaris, Solon Lekkas, Nikos Andrikos, Georgios Marinakis, Katerina Papadopoulou, Stelyo Berberis, Taş Plak Kumpanyası, Sesler ve Düşler, Galata Project, Odanın Dışında, Ta palta, Motivasyon, Ortak Doğu, Fulya Özlem et Akustik Kabare) et des séminaires avec Sinafi Trio (Music Village Ayios à Lavrentios et à Chypre).

Courte biographie d’Erdem Erol :

ERDEM EROL est né à Ankara. Autodidacte, il apprend la musique à l’école primaire au son des musiques variées et des rythmes des saz. Il monte sur scène pour la 1ère fois en amateur à 18 ans pour jouer de la darbouka et depuis il a participé à de nombreux concert avec des musiciens chevronnés.  Erdem Erol, qui a décidé de modifier radicalement et en profondeur le concept de musique et de rythme après une rencontre avec le maître du rythme de renommée mondiale Mısırlı Ahmet en 1996, s’est lancé dans une démarche d’approfondissement entre 1998 et 2000, aux côtés de son maître, au Caire et en Egypte. Il travailla au développement de la technique de la darbuka et dehollo dans le désert du Sinaï. Il fonda le groupe Siwatra en 2001 avec lequel il a réalisé plusieurs projets (festivals et programmes TV) à Istanbul et Ankara et il a participé au Festival International de Jazz d’ODTÜ en 2003. En 2004, il a participé à une tournée en Turquie dans le cadre du Projet Dawool Anadolu. Il continue à travailler sur différents projets et albums avec le groupe Loca Luna. En plus de sa vie de musicien professionnel, il est également formateur à l’Egyptien Ahmet Ritimhanesi, la première école de darbouka au monde, fondée par Mısırlı Ahmet, un mentor qui l’a guidé dans son parcours pendant 20 ans.

21h :

Vernissage de l’exposition : exposition de tableaux, une trentaine, en présence de 5 artistes syriens installés en Turquie.