Résultats du programme de bourses de recherche 2017 de l’Ambassade de France en Turquie

23 mai. 2017

Résultats du programme de bourses de recherche 2017 de l’Ambassade de France en Turquie

L’ambassade de France en Turquie a publié les résultats de son appel à candidatures pour son programme de bourses de recherche 2017.

–             6 bourses ont été attribuées pour le programme Doctorat

–             8 bourses ont été attribuées pour le programme Jeune Chercheur

–             7 bourses ont été attribuées pour le programme Chercheur

L’Ambassade de France en Turquie souhaite à tous les lauréats de riches collaborations avec leur laboratoire d’accueil et un très bon séjour en France.

21 candidats retenus sur un total de 84 candidatures  présentées

La procédure de sélection a été menée par un comité de sélection scientifique composé de chercheurs français et turcs, animé par le service de coopération de l’Ambassade de France. Le comité scientifique a évalué la qualité de chaque candidature en fonction de plusieurs critères, tels que l’excellence académique et la qualité du projet scientifique proposé, la viabilité et la durabilité académique du projet et des relations avec le laboratoire d’accueil et la pertinence de la thématique proposée au regard des domaines prioritaires de coopération.

Indicateurs globaux

  • Répartition par genre :

52 femmes (62%) et 32 hommes (38%) ont présenté des projets.

14 femmes et 7 hommes figurent parmi les lauréats.

  • Répartition par domaine scientifique :

46 candidatures en Sciences Humaines et Sociales, dont 10 ont été retenues

38 candidatures en Sciences et Techniques, dont 11 ont été retenues

Résultat du programme « Doctorat »

L’Ambassade a attribué 6 bourses de mobilité dont 3 en sciences humaines et sociales (art, histoire ottomane et chorégraphie/musicologie) et 3 en sciences et techniques (biotechnologies, génie alimentaire et médecine/technologie).

Les lauréats mèneront leur recherche sur des sujets variés tels que les réseaux soufis dans l’Anatolie médiévale, l’identification des différentes perceptions aromatiques pendant la consommation d’un fruit, ou encore une recherche pour comprendre la fonction de certaines protéines (Bcl-xL) afin de soutenir le traitement contre le cancer.

La diversité géographique des candidats en ce qui concerne leur université d’attache et d’accueil est significative. Ils proviennent d’Istanbul, d’Ankara et d’Adana,  et se rendront à Paris, Nancy, Montpellier ou encore Clermont Ferrand. Les mobilités sont comprises entre 3 et 10 mois.

Résultats du programme « Jeune chercheur »

L’Ambassade a attribué 8 bourses dont 4 en sciences humaines et sociales (économie, philosophie, paléoanthropologie et industries créatives) et 4 en sciences et techniques (nano médecine, biochimie, informatique, biotechnologies).

Les lauréats en sciences humaines et sociales mèneront des recherches sur différents sujets : évaluation des programmes de prestations sociales à destination des femmes en Turquie, impact des modèles de financement sur la construction narrative des films en coproduction Turco-Française, ou encore une recherche en paléoanthropologie afin de mener des fouilles archéologiques  dans les deux pays.

En sciences et techniques, les sujets sont également variés : décryptage de la composition de l’ADN au sein d’échantillons archéologiques, analyse de la composition aromatique et physico-chimique de produits alimentaires pendant une mastication artificielle, ou encore la mise en œuvre d’expériences sur des rongeurs atteints de cirrhose afin de faire avancer les traitements contre le cancer du foie.

La provenance des lauréats montre une grande diversité (Istanbul, Izmir, Gaziantep et Burdur) tout comme les villes d’accueil en France (Paris, Rouen, Bordeaux, Nantes ou encore Grenoble). Chaque lauréat part pour une durée de 2 mois.

Résultats du programme « Chercheur »

L’Ambassade a attribué 7 bourses dont 3 en sciences humaines et sociales (sociologie de l’éducation, sociologie de la santé) et 4 en sciences et techniques (ingénierie électronique, physique, cryptographie, agriculture).

Les thématiques de recherche au sein du programme « chercheur » sont variées. En sciences humaines et sociales, les sujets en sociologie sont majoritaires : la scolarité des filles issues de l’immigration turque en France ; la reconnaissance juridique des minorités religieuses et la gestion des religions dans l’Union Européenne et en Turquie à travers le cas des Alévis ; les conceptions de la « sécurité » et du « risque » pendant la grossesse et l’accouchement dans les textes médicaux ottomans à la fin du XIXème siècle.

En sciences et techniques, les thématiques abordées sont diverses, par exemple l’étude de primitives cryptographiques de faible complexité, la lutte contre les parasites des céréales ou encore les décharges luminescentes en physique des plasmas.

Les lauréats chercheurs viennent d’Istanbul et d’Ankara et se rendront à Paris, Bordeaux, Grenoble et Toulouse, pour des mobilités de 2 mois.

Eléments de Contexte

La France et la Turquie entretiennent une coopération ancienne dans les champs de la recherche et de la coopération universitaire. L’ambassade de France soutient la mise en œuvre de plusieurs programmes bilatéraux structurants, tels que le PHC Bosphore avec le Tubitak, l’Institut d’études anatoliennes (IFEA) à Istanbul ou des aides à la mobilité des étudiants et des chercheurs turcs vers la France. Par ailleurs, il existe de nombreux programmes de coopération entre universités des deux pays et l’Université francophone Galatasaray est une des institutions d’enseignement supérieur les plus prestigieuses en Turquie.

Le développement de cette coopération une priorité de l’Ambassade de France en Turquie.

Ce programme de bourses de recherche vise à donner aux chercheurs turcs, aux différentes étapes de leur carrière (doctorant, jeune chercheur et chercheur confirmé) de nouvelles occasions de coopérer avec la France, afin de tisser de nouveaux liens ou de les pérenniser.