BİENNALE DE MARDİN: AYSEL ALVER « MOULAGE »

Mardin: Şar Mahallesi, 239 Bademci sokak NO:14 Merkez/, Artuklu/Mardin
->

AYSEL ALVER « MOULAGE »

L’Institut français d’Ankara soutient l’exposition « Moulage » de l’artiste Aysel Alver qui sera présentée dans le cadre des événements parallèles de la 4ème Biennale de Mardin.

  • Lieu d’exposition : Şar Mahallesi, 239 Bademci sokak NO:14 Merkez/Artuklu/Mardin:
  • Du 05.05 – 06.06. 2018

Aysel Alver présente sa 7e exposition individuelle qu’elle a intitulée ‘Mulaj’ du 5 mai au 6 juin 2018 dans une maison historique à Mardin. L’exposition constitue une suite au projet «Retour à la Maison» qu’elle a préparé dans le cadre du programme Cité Internationale des Arts auquel elle a participé avec le soutien de l’Institut Français d’Ankara en 2016.

Ayant conçu son projet comme une fiction de «retour à la maison» entre Mardin et Paris, Alver se concentre sur le contexte sociopolitique et historique qui transparaît dans la  vie quotidienne de la ville où elle vit. Soulignant particulièrement les espaces transformés en zones dystopiques évacuées, elle  vise à ramener la pratique de vie domestique d’une famille qui avait autrefois migré de cette région dans un contexte conceptuel. En plus des développements culturels interrompus avec les migrations et du processus d’adaptation vécu dans les zones d’immigration, elle explore le processus qui pourrait être vécu avec un retour à la maison, qui suit tous ces processus dans le cadre des concepts d’appartenance et de trottoir.

Parmi ses rencontres, lors de son séjour à Paris, avec certaines familles émigrées de la Turquie en différentes époques et pour  différents motifs, l’artiste a poursuivi ses travaux plus en détail avec une famille qui se dit «Assyrienne».

Alver emploie le terme «Moulage» utilisé pour l’ensemble des opérations effectuées pour obtenir le modèle d’une chose avec des matériaux comme la cire ou le plâtre et la technique permettant d’obtenir un moule à l’issue de ces opérations, pour créer le cadre conceptuel de son projet. Alver souligne la formation d’une pratique spatiale créée de plusieurs composants sur un plan sensoriel avec l’idée d’une modélisation et d’un déplacement mental de ce genre. Dans ce contexte, elle traite dans son exposition les pratiques sensorielles propres aux espaces différents de ce genre appartenant à divers processus culturels et construit un espace de retour en les transformant en images sur certaines. L’artiste ayant expérimenté en personne ces deux espaces (d’émigration et d’immigration) pendant son travail, elle interprète deux processus sensoriels différents formés sur une objectivité propre à l’espace en les réunissant dans un langage fabuleux.

Aysel Alver, biographie :

www.ayselalver.com

Née en 1983 à Sivas, Aysel Alver vit et travaille à Mardin. Diplômée en 2008 du département de sculpture de la Faculté des Beaux-Arts de l’Université Hacettepe, elle termine en 2011 son cursus en master sur “Processus de l’Art et des Choses“ dans le département de Sculpture de l’Institut des Sciences Sociales à l’Université Hacettepe.  Elle participe à de nombreuses expositions personnelles et collectives en Turquie et à l’étranger.

 

http://www.mardinbienali.org/

AYSEL ALVER « MOULAGE »

L’Institut français d’Ankara soutient l’exposition « Moulage » de l’artiste Aysel Alver qui sera présentée dans le cadre des événements parallèles de la 4ème Biennale de Mardin.

  • Lieu d’exposition : Şar Mahallesi, 239 Bademci sokak NO:14 Merkez/Artuklu/Mardin:
  • Du 05.05 – 06.06. 2018

Aysel Alver présente sa 7e exposition individuelle qu’elle a intitulée ‘Mulaj’ du 5 mai au 6 juin 2018 dans une maison historique à Mardin. L’exposition constitue une suite au projet «Retour à la Maison» qu’elle a préparé dans le cadre du programme Cité Internationale des Arts auquel elle a participé avec le soutien de l’Institut Français d’Ankara en 2016.

Ayant conçu son projet comme une fiction de «retour à la maison» entre Mardin et Paris, Alver se concentre sur le contexte sociopolitique et historique qui transparaît dans la  vie quotidienne de la ville où elle vit. Soulignant particulièrement les espaces transformés en zones dystopiques évacuées, elle  vise à ramener la pratique de vie domestique d’une famille qui avait autrefois migré de cette région dans un contexte conceptuel. En plus des développements culturels interrompus avec les migrations et du processus d’adaptation vécu dans les zones d’immigration, elle explore le processus qui pourrait être vécu avec un retour à la maison, qui suit tous ces processus dans le cadre des concepts d’appartenance et de trottoir.

Parmi ses rencontres, lors de son séjour à Paris, avec certaines familles émigrées de la Turquie en différentes époques et pour  différents motifs, l’artiste a poursuivi ses travaux plus en détail avec une famille qui se dit «Assyrienne».

Alver emploie le terme «Moulage» utilisé pour l’ensemble des opérations effectuées pour obtenir le modèle d’une chose avec des matériaux comme la cire ou le plâtre et la technique permettant d’obtenir un moule à l’issue de ces opérations, pour créer le cadre conceptuel de son projet. Alver souligne la formation d’une pratique spatiale créée de plusieurs composants sur un plan sensoriel avec l’idée d’une modélisation et d’un déplacement mental de ce genre. Dans ce contexte, elle traite dans son exposition les pratiques sensorielles propres aux espaces différents de ce genre appartenant à divers processus culturels et construit un espace de retour en les transformant en images sur certaines. L’artiste ayant expérimenté en personne ces deux espaces (d’émigration et d’immigration) pendant son travail, elle interprète deux processus sensoriels différents formés sur une objectivité propre à l’espace en les réunissant dans un langage fabuleux.

Aysel Alver, biographie :

www.ayselalver.com

Née en 1983 à Sivas, Aysel Alver vit et travaille à Mardin. Diplômée en 2008 du département de sculpture de la Faculté des Beaux-Arts de l’Université Hacettepe, elle termine en 2011 son cursus en master sur “Processus de l’Art et des Choses“ dans le département de Sculpture de l’Institut des Sciences Sociales à l’Université Hacettepe.  Elle participe à de nombreuses expositions personnelles et collectives en Turquie et à l’étranger.

 

http://www.mardinbienali.org/

Bookmark the permalink.

Comments are closed.