CONFERENCE : NICOLAS BOUVIER

Adenauer Cad. No 30 - YILDIZ
->

Dans le cadre des manifestations Francophonie 2017.

Présentation sensible à la vie et à l’œuvre de Nicolas Bouvier 

Conférence par Ingrid Thobois :

Ce sont les livres qui m’ont conduite au rêve, le rêve au voyage, le voyage au retour, le retour à l’écriture, et très vite à la question de la fiction, cette voie d’accès privilégiée au cœur de toutes choses.

À 20 ans, après une enfance à voyager dans le combi Volkswagen familial, je suis partie seule voyager une année dans les géographies de l’écrivain suisse Nicolas Bouvier, à la recherche d’une œuvre littéraire, et à la poursuite d’un mythe… évidemment, je n’ai trouvé ni l’un ni l’autre, et j’ai beaucoup étrillé le second. Mais sur cette route, en 2001-2002, tandis que les tours jumelles s’écroulaient et que le monde basculait, j’ai rempli quantité de carnets d’une « écriture polaroïd » qui n’a jamais cessé de me servir tout à la fois de troisième œil et de mémoire. Durant cette route, Nicolas Bouvier ne m’a pas seulement servi de guide. Ses livres m’ont appris à regarder le monde et à y trouver petit à petit ma place, notamment par le biais de l’écriture. Sans ma rencontre avec son œuvre, à l’âge de 19 ans, un an après sa mort, il y a fort à parier que ma vie aurait été tout autre.

Nicolas Bouvier, c’est une vie et une œuvre complètement intriquées, indémêlables l’une de l’autre. C’est quatre ans de voyage initiatique de jeunesse et 50 années d’écriture qui en ont découlé. Ce n’est pas un « écrivain voyageur ». C’est un écrivain qui a posé sur le monde un incomparable regard, et qui a ensuite passé sa vie à trouver les mots pour nous dire ses couleurs. C’est ce portrait sensible de l’homme et de l’écrivain que je me propose de dessiner.

 

Ingrid Thobois biographie :

Ingrid Thobois est née en 1980. Son écriture naît de l’alternance entre dehors et dedans, mouvement et sédentarisation. Au début des années 2000, après avoir voyagé dans les géographies de Nicolas Bouvier, elle a enseigné le français en Afghanistan. S’en sont suivies des périodes de vie en Indonésie, en Inde, sur les rives de la Mer Noire, dans le Caucase, en Asie centrale… toujours un carnet à la main. Elle publie des romans pour adultes depuis 2007. Elle écrit également pour la jeunesse depuis 2009,  et anime des ateliers d’écriture. Son premier livre, Le roi d’Afghanistan ne nous a pas mariés (éd. Phébus, 2007), a obtenu le prix du premier roman. Son 5ème et dernier en date, Le plancher de Jeannot est paru chez  Buchet Chastel en 2015. Ses livres pour la jeunesse s’adressent aux enfants à partir de 6 ans, et aux adolescents, et abordent par le biais de la fiction le monde actuel à travers des figures ou des questions de société. Parmi eux : Des fourmis dans les jambes, petite biographie de Nicolas Bouvier (éd. La Joie de Lire, mai 2015),  Histoire de voyager (éd. Kilowatt, 2016), La confiance règne (éd. Mijade, 2016). Plus d’informations sur www.ingridthobois.com

Dans le cadre des manifestations Francophonie 2017.

Présentation sensible à la vie et à l’œuvre de Nicolas Bouvier 

Conférence par Ingrid Thobois :

Ce sont les livres qui m’ont conduite au rêve, le rêve au voyage, le voyage au retour, le retour à l’écriture, et très vite à la question de la fiction, cette voie d’accès privilégiée au cœur de toutes choses.

À 20 ans, après une enfance à voyager dans le combi Volkswagen familial, je suis partie seule voyager une année dans les géographies de l’écrivain suisse Nicolas Bouvier, à la recherche d’une œuvre littéraire, et à la poursuite d’un mythe… évidemment, je n’ai trouvé ni l’un ni l’autre, et j’ai beaucoup étrillé le second. Mais sur cette route, en 2001-2002, tandis que les tours jumelles s’écroulaient et que le monde basculait, j’ai rempli quantité de carnets d’une « écriture polaroïd » qui n’a jamais cessé de me servir tout à la fois de troisième œil et de mémoire. Durant cette route, Nicolas Bouvier ne m’a pas seulement servi de guide. Ses livres m’ont appris à regarder le monde et à y trouver petit à petit ma place, notamment par le biais de l’écriture. Sans ma rencontre avec son œuvre, à l’âge de 19 ans, un an après sa mort, il y a fort à parier que ma vie aurait été tout autre.

Nicolas Bouvier, c’est une vie et une œuvre complètement intriquées, indémêlables l’une de l’autre. C’est quatre ans de voyage initiatique de jeunesse et 50 années d’écriture qui en ont découlé. Ce n’est pas un « écrivain voyageur ». C’est un écrivain qui a posé sur le monde un incomparable regard, et qui a ensuite passé sa vie à trouver les mots pour nous dire ses couleurs. C’est ce portrait sensible de l’homme et de l’écrivain que je me propose de dessiner.

 

Ingrid Thobois biographie :

Ingrid Thobois est née en 1980. Son écriture naît de l’alternance entre dehors et dedans, mouvement et sédentarisation. Au début des années 2000, après avoir voyagé dans les géographies de Nicolas Bouvier, elle a enseigné le français en Afghanistan. S’en sont suivies des périodes de vie en Indonésie, en Inde, sur les rives de la Mer Noire, dans le Caucase, en Asie centrale… toujours un carnet à la main. Elle publie des romans pour adultes depuis 2007. Elle écrit également pour la jeunesse depuis 2009,  et anime des ateliers d’écriture. Son premier livre, Le roi d’Afghanistan ne nous a pas mariés (éd. Phébus, 2007), a obtenu le prix du premier roman. Son 5ème et dernier en date, Le plancher de Jeannot est paru chez  Buchet Chastel en 2015. Ses livres pour la jeunesse s’adressent aux enfants à partir de 6 ans, et aux adolescents, et abordent par le biais de la fiction le monde actuel à travers des figures ou des questions de société. Parmi eux : Des fourmis dans les jambes, petite biographie de Nicolas Bouvier (éd. La Joie de Lire, mai 2015),  Histoire de voyager (éd. Kilowatt, 2016), La confiance règne (éd. Mijade, 2016). Plus d’informations sur www.ingridthobois.com

Bookmark the permalink.

Comments are closed.