CARTOGRAPHIE DU SENSIBLE

LYCEE NOTRE-DAME DE SION
->

Du 17 février au 28 avril 2017 de 9h30 à 16h00 (19h30 les soirs de spectacle ou de concert).

L’exposition présente le travail de Mathias Poisson, Walid Farouk qui s’intéressent à la façon dont les nous traversons les territoires. Leurs œuvres obéissent à des démarches très différentes mais soulignent toutes deux le lien sensible qui unit une personne à un lieu.

Mathias Poisson compose des cartes et des paysages, qui loin d’être objectifs, sont une interprétation sensible des lieux traversés à pied.
Walid Farouk, dans une démarche inverse, dessine des portraits où l’on peut lire sur les visages les traces des territoires traversés et les conflits intérieurs liés au déplacement.

Cette exposition rassemble 100 œuvres de natures différentes, créées dans des contextes et des rythmes bien particuliers (création in situ, résidences, recherches personnelles, voyages lointains). Elle fabrique une mosaïque d’images en mouvement à travers des villes aussi différentes que Marseille, Alger, Beyrouth ou Istanbul. Elle invite le visiteur à observer sa propre perception du déplacement, à visualiser ses trajets et ses repères dans ses espaces quotidiens.

Mathias Poisson
Mathias Poisson est né en 1978 à Nîmes (France). Depuis plus de 15 ans, ses recherches artistiques le conduisent à dessiner ses parcours, cartographier des quartiers et fabriquer des traces photographiques pour mémoriser ses évolutions géographiques. Il invite sous toutes les formes possibles à la marche oisive et attentive, propose des déambulations sensibles dans des lieux étonnants où l’expérience du visiteur est au centre du dispositif.
L’exposition à NDS présente une sélection de ses œuvres réalisées en Méditerranée : dans le sud de la France (Marseille, Montpellier, Cannes…), en Algérie (Alger, Oran), au Liban (Beyrouth) et en Italie (Naples). Mathias Poisson vit actuellement à Forcalquier, dans les Alpes de Haute-Provence.

Walid Farouk
Walid Farouk est né en 1976 à Om Durman (Soudan). Il grandit au Soudan, y poursuit des études à la faculté des Beaux-Arts puis s’installe au Caire en 2007. Issu d’une double culture, sa mère est soudanaise et son père égyptien, il ne se retrouve totalement ni dans l’une ni dans l’autre et cherche à établir des ponts entre les deux. C’est pourquoi il fonde Nabta, un espace culturel qui encourage les échanges entre artistes de différents pays.  A  travers des expositions collectives et des ateliers qui associent les populations locales et immigrées, un dialogue émerge entre les différentes communautés pour souligner ce qui les rassemble plutôt que ce qui les sépare.
Il s’installe à Istanbul en 2015.

Du 17 février au 28 avril 2017 de 9h30 à 16h00 (19h30 les soirs de spectacle ou de concert).

L’exposition présente le travail de Mathias Poisson, Walid Farouk qui s’intéressent à la façon dont les nous traversons les territoires. Leurs œuvres obéissent à des démarches très différentes mais soulignent toutes deux le lien sensible qui unit une personne à un lieu.

Mathias Poisson compose des cartes et des paysages, qui loin d’être objectifs, sont une interprétation sensible des lieux traversés à pied.
Walid Farouk, dans une démarche inverse, dessine des portraits où l’on peut lire sur les visages les traces des territoires traversés et les conflits intérieurs liés au déplacement.

Cette exposition rassemble 100 œuvres de natures différentes, créées dans des contextes et des rythmes bien particuliers (création in situ, résidences, recherches personnelles, voyages lointains). Elle fabrique une mosaïque d’images en mouvement à travers des villes aussi différentes que Marseille, Alger, Beyrouth ou Istanbul. Elle invite le visiteur à observer sa propre perception du déplacement, à visualiser ses trajets et ses repères dans ses espaces quotidiens.

Mathias Poisson
Mathias Poisson est né en 1978 à Nîmes (France). Depuis plus de 15 ans, ses recherches artistiques le conduisent à dessiner ses parcours, cartographier des quartiers et fabriquer des traces photographiques pour mémoriser ses évolutions géographiques. Il invite sous toutes les formes possibles à la marche oisive et attentive, propose des déambulations sensibles dans des lieux étonnants où l’expérience du visiteur est au centre du dispositif.
L’exposition à NDS présente une sélection de ses œuvres réalisées en Méditerranée : dans le sud de la France (Marseille, Montpellier, Cannes…), en Algérie (Alger, Oran), au Liban (Beyrouth) et en Italie (Naples). Mathias Poisson vit actuellement à Forcalquier, dans les Alpes de Haute-Provence.

Walid Farouk
Walid Farouk est né en 1976 à Om Durman (Soudan). Il grandit au Soudan, y poursuit des études à la faculté des Beaux-Arts puis s’installe au Caire en 2007. Issu d’une double culture, sa mère est soudanaise et son père égyptien, il ne se retrouve totalement ni dans l’une ni dans l’autre et cherche à établir des ponts entre les deux. C’est pourquoi il fonde Nabta, un espace culturel qui encourage les échanges entre artistes de différents pays.  A  travers des expositions collectives et des ateliers qui associent les populations locales et immigrées, un dialogue émerge entre les différentes communautés pour souligner ce qui les rassemble plutôt que ce qui les sépare.
Il s’installe à Istanbul en 2015.

Bookmark the permalink.

Comments are closed.