Concert de musique baroque : Ombre & Soleil

Erimtan
->

Ce concert est organisé en coopération entre le Musée Erimtan et l’Institut français de Turquie à Ankara.

Entrée libre sur réservation tel : 311 04 01

Ensemble Ombre et Soleil :

  • Amandine Solano – violon baroque
  • Stephanie Houillon – viola da gamba
  • Constanze Chmiel – flûte baroque, flûte bloc
  • Gülen Ada Tanır – spinetto

Chanson

  • C. de Sermisy (1490 civarı – 1562) Allez soupir sen flammez, Tant que vivray
  • C. Janequin (1485 civarı – 1558) J’ay mis mon cœur, Je demeure seulle
  • A. de Cabezón (1510 – 1566) Diminution Un gay bergier 
  • T. Crécquillon (1505 civarı – 1557) Un gay bergier
  • F. Rognoni (1570 civarı – 1626) Modo facile di passagiar sopra la Viola bastarda “Susanna” d’Orlando
  • P. Certon (1510 civarı – 1572) Amour à tort
  • P. Attaingnant (1494 civarı – 1552 civarı) Tourdion

Canzone

  • C. de Rore (1515 ya da 1516 – 1565) En vos adieux
  • G. Bassano (1561 civarı – 1617) / C. de RoreIo cantarei d’amor üzerine Diminution
  • G. Gabrieli (1554 civarı – 1612) Canzon seconda ve quarta a quatro
  • D. Castello (1590 – 1658) Sonata 2
  • G. Frescobaldi (1583 – 1643) Canzone seconda ve terza
  • T. Merula (1595 – 1665) Ciaccona, Canzona La Pighetta

Constanze Chmiel : la spécialité de Constanze Chmiel est la flûte ancienne : la flûte à bec ainsi que le traverso. Avec ces deux instruments, elle joue de la musique de la Renaissance jusqu’à la période Classique. Pendant ses études à Berlin (Universität der Künste) dans la classe de Christoph Huntgeburth et à Genève (Haute École de Musique) dans les classes de Gabriel Garrido et de Serge Saïtta, elle a obtenu plusieurs diplômes artistiques et pédagogiques. Elle a également approfondi sa formation en participant à de nombreuses master classes, notamment avec Marc Hantaï, Han Tol et Dorothée Oberlinger. En plus de son parcours musical, Constanze Chmiel possède un Master en Musique et Allemand (littérature et langue) obtenu à Berlin. En tant que membre de plusieurs formations de musique de chambre, elle a participé aux Concerts Fringe à Utrecht et est arrivée finaliste au concours Händel à Göttingen (avec ombre et soleil).

Stéphanie Houillon a été, depuis son plus jeune âge, initiée à la musique. Elle débute la mandoline à l’âge de 12 ans à l’école de musique de Haguenau, puis se perfectionne auprès du professeur Juan Carlos Muñoz au conservatoire d’Esch-sur-Alzette où elle obtient son diplôme supérieur en mandoline et mandoline baroque avec distinction. Parallèlement, elle décide de se tourner vers l’étude de la viole de gambe au conservatoire d’Ettelbrück (Luxembourg) dans la classe de Michel Igisch. Elle se perfectionne actuellement en musique ancienne à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de viole de Guido Balestracci. Elle est également bénéficiaire de la bourse Michelle et a obtenu en 2012 le « Prix Rotary de la musique » à Esch/Alzette (Luxembourg).

Amandine Solano : débute le violon à l’âge de 6 ans au Conservatoire de Perpignan. Elle intègre la classe de Christian Rouquié qui l’initie à la musique ancienne. Bien que recevant un enseignement moderne, elle participe plusieurs fois par ans à des master-classes de violon baroque avec des musiciens tels que Philippe Couvert, Patrick Bizmuth, Manfredo Kraemer, François Fernandez, Odile Edouard, Enrico Onofri et Florence Malgoire, et développe alors son travail sur l’interprétation de la musique ancienne, et sur instrument d’époque.  Elle participe à plusieurs enregistrements avec Les Arts Florissants, Orkestra Petronius, Arte Mandoline, Cappella Mediterranea, Clematis… Elle est également membre fondateur de l’ensemble Le Petit Trianon, spécialisé dans la musique des 18ème et 19ème siècles. En 2014, Amandine obtient le premier Prix au Concours International de violon baroque Principe Francesco Maria Ruspoli, à Vignanello, Italie, et est invitée à donner des récitals au Danemark, en Italie et au Brésil. Amandine joue sur un violon de Aegidius Klotz de 1777.

Ada Tanir : est née à Ankara, Turquie. Après des études de piano et de musicologie au Conservatoire National de sa ville, elle part pour Berlin, Allemagne, afin d’étudier la théorie de la musique dans la classe de Jürgen Ganzer à la Haute École de Musique « Hanns Eisler ». C’est ici qu’elle commence à jouer du clavecin. Après avoir reçu son diplôme de théorie de la musique, elle s’inscrit dans la classe de Mitzi Meyerson (Universität der Künste Berlin), puis chez Christian Rieger (Folkwang Universität der Künste Essen), où elle obtient un Master de clavecin et basse continue. Parallèlement à ses activités de soliste, de continuiste et de professeur, elle participe à de nombreuses créations contemporaines au clavecin, au piano et au synthétiseur. En 2007, elle gagne avec son ensemble Berlinois le premier prix de composition et d’interprétation contemporaine à la « Hanns Eisler ». Elle est membre fondateur de l’ensemble Ombre et Soleil ainsi que de l’ensemble festina lente, avec lequel elle gagne le second prix au concours international de musique ancienne « Biagio Marini » en 2011.

www.erimtanmuseum.org

 

 

Ce concert est organisé en coopération entre le Musée Erimtan et l’Institut français de Turquie à Ankara.

Entrée libre sur réservation tel : 311 04 01

Ensemble Ombre et Soleil :

  • Amandine Solano – violon baroque
  • Stephanie Houillon – viola da gamba
  • Constanze Chmiel – flûte baroque, flûte bloc
  • Gülen Ada Tanır – spinetto

Chanson

  • C. de Sermisy (1490 civarı – 1562) Allez soupir sen flammez, Tant que vivray
  • C. Janequin (1485 civarı – 1558) J’ay mis mon cœur, Je demeure seulle
  • A. de Cabezón (1510 – 1566) Diminution Un gay bergier 
  • T. Crécquillon (1505 civarı – 1557) Un gay bergier
  • F. Rognoni (1570 civarı – 1626) Modo facile di passagiar sopra la Viola bastarda “Susanna” d’Orlando
  • P. Certon (1510 civarı – 1572) Amour à tort
  • P. Attaingnant (1494 civarı – 1552 civarı) Tourdion

Canzone

  • C. de Rore (1515 ya da 1516 – 1565) En vos adieux
  • G. Bassano (1561 civarı – 1617) / C. de RoreIo cantarei d’amor üzerine Diminution
  • G. Gabrieli (1554 civarı – 1612) Canzon seconda ve quarta a quatro
  • D. Castello (1590 – 1658) Sonata 2
  • G. Frescobaldi (1583 – 1643) Canzone seconda ve terza
  • T. Merula (1595 – 1665) Ciaccona, Canzona La Pighetta

Constanze Chmiel : la spécialité de Constanze Chmiel est la flûte ancienne : la flûte à bec ainsi que le traverso. Avec ces deux instruments, elle joue de la musique de la Renaissance jusqu’à la période Classique. Pendant ses études à Berlin (Universität der Künste) dans la classe de Christoph Huntgeburth et à Genève (Haute École de Musique) dans les classes de Gabriel Garrido et de Serge Saïtta, elle a obtenu plusieurs diplômes artistiques et pédagogiques. Elle a également approfondi sa formation en participant à de nombreuses master classes, notamment avec Marc Hantaï, Han Tol et Dorothée Oberlinger. En plus de son parcours musical, Constanze Chmiel possède un Master en Musique et Allemand (littérature et langue) obtenu à Berlin. En tant que membre de plusieurs formations de musique de chambre, elle a participé aux Concerts Fringe à Utrecht et est arrivée finaliste au concours Händel à Göttingen (avec ombre et soleil).

Stéphanie Houillon a été, depuis son plus jeune âge, initiée à la musique. Elle débute la mandoline à l’âge de 12 ans à l’école de musique de Haguenau, puis se perfectionne auprès du professeur Juan Carlos Muñoz au conservatoire d’Esch-sur-Alzette où elle obtient son diplôme supérieur en mandoline et mandoline baroque avec distinction. Parallèlement, elle décide de se tourner vers l’étude de la viole de gambe au conservatoire d’Ettelbrück (Luxembourg) dans la classe de Michel Igisch. Elle se perfectionne actuellement en musique ancienne à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de viole de Guido Balestracci. Elle est également bénéficiaire de la bourse Michelle et a obtenu en 2012 le « Prix Rotary de la musique » à Esch/Alzette (Luxembourg).

Amandine Solano : débute le violon à l’âge de 6 ans au Conservatoire de Perpignan. Elle intègre la classe de Christian Rouquié qui l’initie à la musique ancienne. Bien que recevant un enseignement moderne, elle participe plusieurs fois par ans à des master-classes de violon baroque avec des musiciens tels que Philippe Couvert, Patrick Bizmuth, Manfredo Kraemer, François Fernandez, Odile Edouard, Enrico Onofri et Florence Malgoire, et développe alors son travail sur l’interprétation de la musique ancienne, et sur instrument d’époque.  Elle participe à plusieurs enregistrements avec Les Arts Florissants, Orkestra Petronius, Arte Mandoline, Cappella Mediterranea, Clematis… Elle est également membre fondateur de l’ensemble Le Petit Trianon, spécialisé dans la musique des 18ème et 19ème siècles. En 2014, Amandine obtient le premier Prix au Concours International de violon baroque Principe Francesco Maria Ruspoli, à Vignanello, Italie, et est invitée à donner des récitals au Danemark, en Italie et au Brésil. Amandine joue sur un violon de Aegidius Klotz de 1777.

Ada Tanir : est née à Ankara, Turquie. Après des études de piano et de musicologie au Conservatoire National de sa ville, elle part pour Berlin, Allemagne, afin d’étudier la théorie de la musique dans la classe de Jürgen Ganzer à la Haute École de Musique « Hanns Eisler ». C’est ici qu’elle commence à jouer du clavecin. Après avoir reçu son diplôme de théorie de la musique, elle s’inscrit dans la classe de Mitzi Meyerson (Universität der Künste Berlin), puis chez Christian Rieger (Folkwang Universität der Künste Essen), où elle obtient un Master de clavecin et basse continue. Parallèlement à ses activités de soliste, de continuiste et de professeur, elle participe à de nombreuses créations contemporaines au clavecin, au piano et au synthétiseur. En 2007, elle gagne avec son ensemble Berlinois le premier prix de composition et d’interprétation contemporaine à la « Hanns Eisler ». Elle est membre fondateur de l’ensemble Ombre et Soleil ainsi que de l’ensemble festina lente, avec lequel elle gagne le second prix au concours international de musique ancienne « Biagio Marini » en 2011.

www.erimtanmuseum.org

 

 

Bookmark the permalink.

Comments are closed.