AKOUSMAFLORE prolongée…

Institut français Izmir
->

L’exposition est prolongée jusqu’au 10 Février !

L’Institut français à Izmir présente pour la première fois en Turquie cette installation étonnante du couple d’artiste Scenocosme : Grégory Lasserre & Anaïs met den Ancxt.

Akousmaflore est une oeuvre interactive, un jardin composé de véritables plantes musicales réactives à nos frôlements. Chaque plante s’éveille au moindre contact humain par un langage, un caractère sonore. Sensibles à notre énergie électrostatique, les plantes réagissent aux touchers et à notre proximité. Ainsi, lorsque les spectateurs les caressent ou les effleurent, celles-ci se mettent à chanter.

À travers leurs créations, les artistes Scenocosme travaillent sur des hybridations possibles entre végétal et technologie numérique. Les plantes sont des capteurs naturels et vivants, sensibles à des flux énergétiques divers qui proviennent de nos corps ou de l’environnement dans lequel elles sont exposées. Dans ce projet, ils interprètent ces flux perçus par la plante en proposant une interaction sonore. Ils abordent un traitement, une modification des données liée aux inter- ventions des spectateurs dans l’oeuvre. Leurs contacts avec les plantes permettent d’engendrer ou de superposer des flux sonores mais aussi d’en modifier les teintes et les fluctuations. Cette oeuvre propose un langage végétal spécifique qui se manifeste à travers des compositions so- nores signifiant des caractères, des comportements. Ceux-ci génèrent des feedback, influencent la réaction, l’émotion et l’approche du spectateur.

Notre corps produit en permanence une énergie électrostatique subtile que nous ne percevons pas. Ce nuage énergétique nous suit comme une ombre et effleure notre environnement de ma- nière invisible. En mêlant réalité et imaginaire, Scenocosme propose une expérience sensorielle qui questionne nos relations énergétiques invisibles avec les êtres-vivants. En rendant audible ce qui échappe à notre perception, ils rappellent ici que notre environnement est fait non pas de choses inertes, mais vivantes, réactives. Les plantes rappellent leur existence par un cri, un chant, une vibration acoustique.

L’exposition est prolongée jusqu’au 10 Février !

L’Institut français à Izmir présente pour la première fois en Turquie cette installation étonnante du couple d’artiste Scenocosme : Grégory Lasserre & Anaïs met den Ancxt.

Akousmaflore est une oeuvre interactive, un jardin composé de véritables plantes musicales réactives à nos frôlements. Chaque plante s’éveille au moindre contact humain par un langage, un caractère sonore. Sensibles à notre énergie électrostatique, les plantes réagissent aux touchers et à notre proximité. Ainsi, lorsque les spectateurs les caressent ou les effleurent, celles-ci se mettent à chanter.

À travers leurs créations, les artistes Scenocosme travaillent sur des hybridations possibles entre végétal et technologie numérique. Les plantes sont des capteurs naturels et vivants, sensibles à des flux énergétiques divers qui proviennent de nos corps ou de l’environnement dans lequel elles sont exposées. Dans ce projet, ils interprètent ces flux perçus par la plante en proposant une interaction sonore. Ils abordent un traitement, une modification des données liée aux inter- ventions des spectateurs dans l’oeuvre. Leurs contacts avec les plantes permettent d’engendrer ou de superposer des flux sonores mais aussi d’en modifier les teintes et les fluctuations. Cette oeuvre propose un langage végétal spécifique qui se manifeste à travers des compositions so- nores signifiant des caractères, des comportements. Ceux-ci génèrent des feedback, influencent la réaction, l’émotion et l’approche du spectateur.

Notre corps produit en permanence une énergie électrostatique subtile que nous ne percevons pas. Ce nuage énergétique nous suit comme une ombre et effleure notre environnement de ma- nière invisible. En mêlant réalité et imaginaire, Scenocosme propose une expérience sensorielle qui questionne nos relations énergétiques invisibles avec les êtres-vivants. En rendant audible ce qui échappe à notre perception, ils rappellent ici que notre environnement est fait non pas de choses inertes, mais vivantes, réactives. Les plantes rappellent leur existence par un cri, un chant, une vibration acoustique.

Bookmark the permalink.

Comments are closed.